Légionnaires du Christ: en janvier, chapitre général extraordinaire

Lettre du card. De Paolis

Rome, (Zenit.org) | 1193 clics

Le cardinal Velasio de Paolis, Délégué pontifical pour la Légion du Christ et le mouvement Regnum Christi, a écrit une lettre aux Légionnaires du Christ le 4 octobre 2013 afin de convoquer un « Chapitre général extraordinaire ». Il s’ouvrira le 8 janvier 2014. Un chapitre qui sera décisif pour le processus de « révision interne » commencé sous le pontificat de Benoît XVI. Voici la lettre de convocation envoyée par le cardinal italien.

Rome, le 4 octobre 2013

Très chers Légionnaires du Christ,

Le Saint-Père, au moment où il m’a confié la charge de gouverner en son nom la congrégation des Légionnaires du Christ, a indiqué un objectif à atteindre, sans établir de temps déterminé. Il écrivait : « le temps qui sera nécessaire pour accomplir le chemin de renouveau et conduire l’institut à la tenue d’un Chapitre Général Extraordinaire, qui aura pour but principal de mener à son terme la révision des Constitutions » (Lettre de Sa Sainteté Benoît XVI, 16 juin 2010). Dès le départ, il a été prévu que le temps nécessaire ne pouvait pas être de moins de trois ans. Depuis, trois ans et demi se sont écoulés. Le moment est arrivé de convoquer le Chapitre Général Extraordinaire dont parlait le Saint-Père. Il m’a semblé bon de le convoquer le jour où l’Église célèbre la mémoire de Saint François d’Assise. Nous voulons mettre cet événement important sous la protection du Petit Pauvre (Poverello) d’Assise, événement qui se situe à la conclusion d’un long chemin de renouveau spirituel et d’engagement pour la révision des Constitutions. Le Chapitre que j’indique aujourd’hui, 4 octobre 2013, aura lieu à Rome, au 677 via Aurelia, et il commencera le 8 janvier 2014. La conclusion est prévue pour la fin du mois de février. Mais c’est le Chapitre même qui établira les temps, compte tenu de la marche des travaux, ainsi que de l’exigence de s’occuper de tous les thèmes à l’ordre du jour.

Le Chapitre Général doit représenter tout l’institut et être « un vrai signe de son unité dans la charité » (Code de droit canonique, can. 631, § 1). Etant donné que le prochain Chapitre Extraordinaire se situe au terme d’un long chemin de renouveau spirituel et aura pour objectif principal de conclure la révision des Constitutions, il a été convenu, en réponse, notamment, au souhait de beaucoup, d’élargir la représentativité des membres élus. Le nombre des membres participant par office est conservé, selon ce qui est indiqué dans le numéro 149 § 1 du brouillon des Constitutions.

Pour l’élection des délégués, on appliquera les normes suivantes :

1) Tous les légionnaires de vœux perpétuels auront voix active à l’élection des délégués, même ceux qui ont reçu l’indult d’extra domum (cf. CDC, can. 665, § 1). Mais les religieux exclaustrés sont privés de la voix active et passive (cf. CDC, can. 687).
2) Seuls les religieux qui sont prêtres à la date de la présente lettre ont voix passive. Evidemment, on ne peut pas voter pour ceux qui sont déjà membres du Chapitre par office (ex officio).
3) Chaque territoire (ndt : province) constitue un collège électoral qui élit un délégué tous les vingt-cinq religieux de vœux perpétuels et fraction (ndt : de 1 à 25 membres, un délégué ; de 26 à 50 membres, 2 délégués, etc.).
4) L’élection se déroulera en deux tours : seront élus ceux qui dépassent au premier tour la moitié, plus un. Au deuxième tour, la majorité relative suffira. Ceux qui suivent dans le nombre de votes seront délégués remplaçants.
5) Chaque votant dispose d’autant de voix qu’il y a de délégués dans chaque collège électoral.
6) En plus des collèges territoriaux, il y aura aussi un collège spécial composé par les religieux de vœux perpétuels qui dépendent directement de la Direction Générale. Restant ferme que seuls les religieux de vœux perpétuels auront voix active et seuls les prêtres voix passive, une norme spéciale concernant la représentativité est établie pour ce collège : le nombre est encore d’un candidat tous les vingt-cinq membres et fraction, mais non pas sur la base du nombre des religieux, mais des prêtres qui jouissent de voix passive.
7) Les directeurs territoriaux sont les responsables du scrutin des votes dans leurs territoires, avec l’aide d’au moins un de leurs conseillers et en présence de deux témoins ou plus. Ils communiqueront les résultats du premier scrutin le 25 octobre et les résultats du second scrutin le 10 novembre.
8) Etant établi que les membres par office n’ont ni voix active, ni voix passive, les autorités territoriales distribueront les listes des religieux avec voix active, la liste des prêtres avec voix active et passive, les bulletins électoraux, le calendrier et les indications pratiques pour effectuer le vote et l’envoyer aux directions territoriales.

Il est utile de rappeler que ce Chapitre a « pour objectifs principaux l’élection d’un nouveau Gouvernement de l’Institut et l’approbation des nouvelles Constitutions » (Lettre de Sa Sainteté François, 19 juin 2013), Constitutions à présenter au Saint-Père. Les autres questions seront considérées selon une liste de thèmes approuvés par les pères capitulaires eux-mêmes et dans la mesure du temps disponible.

Comme établi dans le Code de droit canonique, non seulement les territoires et les communautés locales, « mais mais aussi tout membre de l'institut peut librement adresser ses souhaits et ses suggestions au chapitre général » (can. 631 § 3).

Préparons-nous spirituellement pour ce moment de grâce en suppliant l’assistance de l’Esprit Saint et l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie. Je souhaite tout bien dans le Seigneur et vous assure de mon souvenir dans la prière,

+ Velasio Card. de Paolis, cs