Les cardinaux, "ponts entre Jésus et le peuple"

Entretien avec le card. Ezzati Andrello

Rome, (Zenit.org) Rocío Lancho García | 356 clics

Les cardinaux sont appelés à se comporter « en artisans de ponts de manière à ce que Jésus puisse rencontrer toutes les personnes », estime le cardinal Ezzati Andrello.

L'archevêque de Santiago du Chili, Ricardo Ezzati Andrello, SDB (71 ans) est l’un des 19 nouveaux cardinaux de l’Eglise catholique créés par le pape François samedi dernier, 22 février 2014.

Le nouveau cardinal revient sur la célébration du consistoire pour les lecteurs de Zenit : « C’était émouvant, surtout la rencontre avec le pape François, qui nous a rappelé que nous sommes d’humbles serviteurs et collaborateurs de la chaire de Pierre ».

Pour le cardinal Ezzati, « l’humilité que nous mettons dans le service et la fraternité, nous permet d’être aux côtés de celui qui marche au bord de la route. Elle nous permet d’être des collaborateurs efficaces dans cette tache de la Nouvelle Evangélisation ».

Dans une période « très compliquée, difficile », « il est important que nous, pasteurs, nous nous comportions en artisans de ponts de manière à ce que Jésus puisse rencontrer toutes les personnes », estime-t-il.

« Je suis donc optimiste, heureux de servir l’Eglise dans mon archidiocèse de Santiago et de collaborer avec le Saint-Père dans cette tâche », ajoute le cardinal.

Il souligne les difficultés actuelles du Chili, « un pays comme tous les pays d’Amérique Latine, qui vit un changement historique profond, un changement culturel qui demande une évangélisation intelligente, généreuse et parfois des sacrifices ».

Le cardinal évoque la présence de Benoît XVI lors du consistoire : « Voir le pape émérite dans la basilique fut une belle surprise. Ce fut très émouvant car c’est Benoît XVI qui m’a nommé archevêque de Concepción avant de me transférer à Santiago comme émérite. Avec lui j’ai eu beaucoup d’occasions de rencontre et de dialogue. Il y a une expression de lui, que j’ai gardée dans mon cœur et transmise aux prêtres et fidèles: 'Rappelle-toi que pour être debout tu dois t’agenouiller’ ».

Traduction d’Océane Le Gall