Les charismes, « énorme ressource » pour l'annonce de la foi

Mgr Stankevics plaide pour leur inclusion dans la pastorale

| 1341 clics

ROME, samedi 20 octobre 2012 (ZENIT.org) – Les charismes sont une « énorme ressource » pour l’annonce de la foi, estime Mgr Zbigņev Stankevics, archevêque de Riga en Lettonie, qui invite les prêtres à s’occuper des mouvements charismatiques.

L’archevêque s’est en effet arrêté sur la question des charismes, en pointant du doigt les obstacles à leur intégration dans l’évangélisation, au cours de la 15e congrégation générale du synode, le 17 octobre au matin.

Il a estimé en l’occurrence que les charismes représentaient une « énorme ressource » pour la nouvelle évangélisation : « Quand quelqu’un voit de ses yeux la divine puissance à l’oeuvre, sa foi se réanime », a-t-il fait observer.

Or, a-t-il constaté, aujourd’hui la prédication est devenue « trop rationnelle et peu kérygmatique », et ces signes sont « très rarement présents dans notre prédication car nous ne nous attendons pas à ce que Dieu intervienne de cette façon ».

Cependant, a-t-il rappelé, ces charismes étaient « promis par Jésus aux Apôtres et qui devraient accompagner l’évangélisation (cf. Mc 16,17) » et saint Paul de même soulignait que “les traits distinctifs de l’apôtre” consistent en “parfaite constance, signes, prodiges et miracles” (2 Co 12,12).

Mgr Stankevics a donc appelé les évêques à « encourager les prêtres à s’occuper des nouveaux groupes de prière et des mouvements »

Ces mouvements charismatiques, a-t-il expliqué, sont un “don de la Providence à l’Église” mais « une grande partie des prêtres n’a pas envie de se préoccuper » d’eux, car ils n’ont pas reçu la préparation adaptée à ce genre de travail pastoral. Ils restent donc « souvent éloignés de ces groupes ».

Du côté des leaders de ces groupes, l’archevêque a constaté pour beaucoup un manque de « préparation théologique », ce qui conduit à « des erreurs du point de vue doctrinal ».