Les conseils évangéliques, réponse au matérialisme exacerbé

| 1302 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 21 juillet 2004 (ZENIT.org) – Les conseils évangéliques - pauvreté, chasteté, obéissance - témoignent de ce que signifie suivre le Christ complètement et sans réserve, dans un monde marqué par le matérialisme, souligne Jean-Paul II à l’occasion de son message au P. Hugh Cleary, supérieur général de la congrégation de la Sainte-Croix (CSC, www.holycrosscongregation.org), fondée par le Vénérable Basile Antoine Moreau (1799-1873), prêtre du diocèse du Mans, en France.



Dans un monde "obsédé" par les "choses matérielles", et par la "gratification personnelle", faisait observer Jean-Paul II, "votre témoignage de pauvreté évangélique, de chasteté et d’obéissance brillera pour les autres, en leur montrant ce que signifie suivre le Christ pleinement".

Jean-Paul II rappelle comment, en 1837, le fondateur de cette congrégation "a répondu de façon sage et généreuse aux nécessités de l’époque troublée à laquelle il vivait", en consacrant sa vie au renouveau de la société française.

Cette tâche s’est ensuite développée grâce à des "missions et institutions éducatives dans le monde entier", rappelait Jean-Paul II.

La récente institution de nouvelles provinces en Haïti et au Nord-Est de l’Inde constituent, remarquait le pape, "un signe très clair de la fécondité de votre apostolat pour la vie de l’Eglise".

En consolidant votre présence dans les missions, ajoutait le pape, vous "contribuez à la croissance de l’Eglise" et vous suivez l’exhortation du Seigneur à "aller dans le monde entier pour proclamer la Bonne Nouvelle".

Enfin, le pape encourageait les membres de la congrégation en soulignant que "la vie consacrée est un don précieux et nécessaire à la vie de l’Eglise". De fait, aujourd’hui seulement, la salle de presse aura publié en tout trois encouragements de Jean-Paul II à des communautés religieuses apostoliques, à chaque fois en relation avec le charisme et la sainteté du fondateur. Et récemment, aux Combes, le pape avait tenu à saluer des communautés contemplatives.

Par un décret de la congrégation romaine pour les Causes des saints du 12 avril 2003, Jean-Paul II a déclaré le Père Basile Moreau "vénérable" en reconnaissance de sa vie empreinte de vertus héroïques. Pour qu’il soit un jour béatifié, il faut que la congrégation romaine puisse authentifier un miracle comme étant dû à son intercession.

En 1982, le pape a béatifié un membre éminent de cette congrégation, un canadien, Frère André Bessette (1845-1937), apôtre de Saint-Joseph et thaumaturge. Sous son impulsion, une basilique dédiée à saint Joseph a été construite, à partir de 1924, à Montréal. Le bienheureux avait été guidé dans son entreprise par l’annonce de Pie IX qui proclamait saint Joseph patron de l’Eglise universelle. Le sanctuaire est fréquenté par des millions de visiteurs.