Les Eglises d’Europe rencontrent la présidence hongroise de l’UE

Le premier ministre salue leur engagement actif auprès des citoyens

| 1653 clics

ROME, Vendredi 21 janvier 2011 (ZENIT.org) - « Continuer à servir de pont » entre l'Europe et ses citoyens : c'est ce qu'attend des Eglises d'Europe la présidence hongroise de l'Union européenne (UE) qui a reçu, le 17 janvier, une délégation des représentants des Eglises hongroises et européennes, dans le cadre des rencontres régulières entre les Eglises et les présidences en exercice de l'UE.

Organisées au niveau local, régional et national, les Eglises peuvent être le « porte-parole du peuple auprès des institutions », a souligné le premier ministre, Viktor Orbanm, aux représentants des Eglises catholique, réformée, luthérienne, baptiste, méthodiste et orthodoxe du pays, admettant devant eux que ces institutions avaient « du mal à se rapprocher des citoyens ».

En raison d´une tradition propre à la Hongrie, la délégation incluait également des représentants de la communauté juive.

Selon un communiqué de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE), différents sujets ont été abordés parmi lesquels les questions liées aux politiques familiales, la situation des Roms en Europe, le respect de la liberté religieuse et la stratégie de l´UE pour le Danube.

« Le premier ministre a répondu aux préoccupations des Eglises et a salué leur engagement actif durant les six prochains mois de la présidence hongroise de l´UE, voire au-delà », souligne la COMECE.

Concernant la situation des Roms, ajoute le communiqué, Viktor Orbanm a demandé aux Eglises d'appuyer les efforts pour amener l´ensemble des gouvernements et des sociétés en Europe à reconnaître que leur intégration devrait être le fruit d'un engagement européen, estimant qu'il ne sera possible d'améliorer leurs conditions de vie que si « tous les gouvernements en Europe coopèrent ».

En vue des débats à venir au Parlement européen et au Conseil des ministres des affaires étrangères de l´UE, le premier ministre hongrois a assuré de son soutien à une réponse efficiente de l´UE, afin de combattre la persécution des chrétiens et le nombre croissant d´attaques contre des communautés chrétiennes à travers le monde.

Concernant la première phase de mise en place de la Stratégie de l´UE pour le Danube, visant à développer le potentiel économique de la région, tout en améliorant l'environnement et la sécurité, Viktor Orbanm a convenu avec les représentants des Eglises qu´il était nécessaire de « renforcer la réconciliation et le dialogue interculturel ».

En conclusion, la COMECE considère cette rencontre du 17 janvier comme «  le point de départ d'un dialogue permanent entre les Eglises et la présidence hongroise de l´UE ».