Les enfants missionnaires, des « témoins de la tendresse de Dieu », affirme Benoît XVI

Une œuvre du Saint-Siège qui soutient 4000 projets en faveur des enfants dans le monde

| 986 clics

ROME, Samedi 6 janvier 2007 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a affirmé ce samedi que les enfants peuvent eux aussi être des missionnaires et des « témoins de la tendresse de Dieu ». La solennité de l’Epiphanie, que le Vatican et l’Eglise d’Italie célèbrent aujourd’hui, coïncide en effet avec la Journée mondiale des Enfants missionnaires.



« Il s’agit de la fête des enfants chrétiens qui vivent dans la joie le don de la foi et prient afin que la lumière de Jésus parvienne à tous les enfants du monde », a affirmé le pape à l’occasion de la prière de l’Angélus, ce samedi.

« Je remercie les enfants de l’‘Enfance missionnaire’, présente dans 110 pays, car ils sont de précieux coopérateurs de l’Evangile et apôtres de la solidarité chrétienne envers les plus nécessiteux », a-t-il ajouté.

Benoît XVI a encouragé « les éducateurs à cultiver l’esprit missionnaire chez les petits, afin que naissent parmi eux des missionnaires passionnés, témoins de la tendresse de Dieu et annonciateurs de son amour ».

L’Enfance missionnaire est une œuvre du Saint-Siège créée au sein des Œuvres pontificales missionnaires pour éveiller chez les enfants le désir d’être des missionnaires, de venir en aide aux autres enfants aussi bien en leur enseignant à prier qu’en les soutenant sur le plan matériel.

L’œuvre, fondée en 1843, soutient également les éducateurs (parents, catéchistes et professeurs) dans leur tâche d’éduquer les enfants à la dimension missionnaire universelle.

L’Enfance missionnaire a notamment lancé l’initiative des « Chanteurs à l’Etoile ». Les enfants proposent à d’autres enfants de suivre l’étoile comme les mages et les bergers pour se prosterner devant l’Enfant-Dieu, puis aller annoncer la Bonne Nouvelle par des chants dans leur quartier ou leur village. Les enfants passent de maison en maison, costumés en mages ou en bergers, pour chanter la joie de Noël et bénir les maisons et leurs habitants. Cette bénédiction peut prendre la forme d’une phrase, d’une inscription laissée sur le mur ou d’une étoile offerte. (cf. http://mission.cef.fr).

Les enfants peuvent par ailleurs offrir une partie de leurs économies à l’Enfance missionnaire qui soutient chaque année environ 4000 projets en faveur des enfants les plus nécessiteux dans le monde.

Le 29 avril 2006, les directions nationales des Œuvres pontificales missionnaires du monde ont remis au Fonds universel de Solidarité de l’Enfance missionnaire la somme de 21.658.607,42 euros (environ 28.170.000 US dollars).