Les évêques d’Amérique centrale et du nord inquiets pour les migrants

Ils appellent les gouvernements à agir de manière plus ferme

| 1110 clics

ROME, Mardi 5 juillet 2011 (ZENIT.org) – Les évêques catholiques d’Amérique centrale et du nord et des Caraïbes ont fait part de leur profonde inquiétude pour la situation des migrants et les désagréments qu’ils continuent de subir dans toute la région.

Les évêques responsables de la pastorale des migrants dans leurs pays respectifs se sont réunis en juin à San José (Costa Rica) pour analyser la situation avec le soutien d’experts en matière d’émigration (religieux et laïcs). Ils ont ensuite adresser un appel à leurs gouvernements respectifs afin qu’ils prennent des dispositions légales visant à couvrir les besoins essentiels des migrants et à les protéger de nombreux abus.

« Témoins de la grande souffrance que vivent les migrants de nos pays, qui sont victimes d’exploitation et d’abus de la part de divers sujets (fonctionnaires publics, employeurs sans scrupules et organisations criminelles), soulignent-ils dans leur document final, nous demandons encore une fois à nos gouvernements de prendre leurs responsabilités ».

Les évêques demandent en particulier « attention et protection pour les familles, les femmes et les enfants ».

Au cours de leur réunion, les évêques ont débattu de graves questions comme : l’augmentation de la violence dans les enlèvements des migrants par le crime organisé, l’augmentation des rapatriements entre les États-Unis et le Mexique, le drame de la traite des êtres humains, celui de la disparité économique, les effets de la mondialisation sur les personnes et la multiplication des menaces faites aux agents de la pastorale des migrants dont l’objectif est de veiller au respect des droits de l’homme ».

Les évêques ont enfin appelé leurs gouvernements à modifier ou abolir des lois « injustes et inhumaines, qui provoquent la séparation des familles de migrants, des arrestations arbitraires et des atteintes à la vie ».