Les évêques de l'UE invitent une réflexion chrétienne sur l'Europe

Communiqué de la Comece

| 257 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 11 juin 2003 (ZENIT.org) - Les évêques de l'Union européenne invitent à une réflexion chrétienne sur l'Europe (cf. www.comece.org).



L’Union Européenne se trouve aujourd’hui à un moment décisif de son histoire. La Convention pour l’avenir de l’Europe finalise ces jours-ci le projet de traité constitutionnel. L'adhésion de dix nouveaux pays en 2004 va transformer non seulement le visage mais aussi l’identité de l’Union Européenne. C’est dans ce contexte que la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne, la COMECE, publie "Ouvrons nos cœurs", une invitation à porter un regard chrétien sur la construction européenne.

Ce texte a été élaboré par un groupe de théologiens européens, présidé par Mgr Hippolyte Simon, vice-président de la COMECE et archevêque de Clermont. Ce document est diffusé auprès de l'ensemble des conférences épiscopales des États membres actuels et futurs de l’Union Européenne, afin qu’il soit lu, commenté et amendé par le plus grand nombre possible de groupes et de mouvements d’Eglise.

La construction européenne peut, aujourd’hui comme à ses commencements, profiter de l'expérience de l'Eglise catholique et de la foi de ses membres. Réciproquement, l'Eglise catholique en Europe ne peut pas ne pas prendre en compte, pour sa propre mission, ce que devient l'Union Européenne. Ce travail de discernement concerne l'ensemble des conférences épiscopales et des communautés d’Eglise.

Ce document s’inscrit dans cette double perspective. Il n'est ni définitif ni exhaustif : c’est "un texte cible", qui vise à amorcer un processus de réflexion plus large.

Afin de toucher le public le plus large possible, ce texte est disponible sur le site de la COMECE. Tous ceux qui le souhaitent peuvent transmettre leurs réactions avant le 15 novembre 2003 au Secrétariat de la COMECE . La synthèse sera présentée au cours du Congrès théologique de la COMECE, prévu les 22 et 23 avril 2004 à Saint-Jacques-de-Compostelle.