Les évêques doivent se consacrer d’abord à la prière, rappelle Benoît XVI

Un séminaire de formation de l’Evangélisation des Peuples

| 428 clics

ROME, Jeudi 28 septembre 2006 (ZENIT.org) – Les évêques doivent se consacrer d’abord à la prière, rappelle Benoît XVI.



Le pape a reçu, samedi dernier, 23 septembre, à Castel Gandolfo, 98 évêques - de 44 pays -, guidés par le préfet de la congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, le cardinal Ivan Dias : ils venaient de participé à un cours de recyclage organisé par ce dicastère.

Pour être de bons pasteurs, les évêques doivent donner l'exemple en toute chose, affirmait le pape, et en particulier l’exemple de la prière.

Le pape demandait ainsi aux évêques d’accorder « une importance particulière à la prière et à l’aspiration constante à la sainteté ».

Il leur demandait d’avoir également un souci permanent d’offrir aux séminaristes « une formation sérieuse » et aux prêtres, comme aux catéchistes, « une formation permanente ».

Il souhaitait que les séminaristes jouissent d’un « nombre suffisant de formateurs, choisis et préparés avec attention » et que ces derniers « soient avant tout des exemples et des modèles pour les séminaristes ».

« C’est de la préparation des futurs prêtres et de tous les agents de la pastorale, en particulier des catéchistes, que dépend l’avenir de vos communautés et de l'Eglise universelle », a souligné Benoît XVI.

Faisant état des efforts indispensables à l'annonce de l'Evangile, le pape a souligné l’importance de l’évangélisation « des cultures », de façon à « nourrir un dialogue sincère et ouvert avec tous, de manière à construire ensemble une humanité plus fraternelle et plus solidaire ».

« Ce n’est que par l'amour du Christ que l’on peut venir à bout d'un travail apostolique qui exige une ardeur intrépide en sorte que pour le Seigneur, on ne craigne plus ni la persécution ni la mort », ajoutait le pape.

Il citait ces « témoins héroïques de l'Evangile » des siècles passés et ceux plus récents comme la religieuse missionnaire en Somalie, Sr Leonella Sgorbati, « missionnaire de Notre Dame de la Consolation, barbarement assassinée à Mogadiscio », le 17 septembre.

Le pape soulignait également le devoir des évêques de maintenir « l'unité de la foi dans la diversité de ses expressions » et donc de demeurer « unis au troupeau, selon l'exemple du Christ, Bon Pasteur », tandis que le troupeau doit « marcher toujours unis à ses pasteurs ».

Ainsi le pape voit dans les évêques des « sentinelles du peuple de Dieu » qui refusent « toute division » spécialement pour « des raisons ethniques et socioculturelles » : « Cela porte atteinte à l'unité de la foi et affaiblit l'annonce et le témoignage de l'Evangile ».