Les fonctions religieuses autorisées dans les prisons cubaines

Satisfaction de l’Eglise catholique après 50 ans d’interdiction

| 1901 clics


ROME, Vendredi 18 septembre 2009 (ZENIT.org) - Après 50 années d'interdiction, le gouvernement de Raúl Castro Ruiz, a donné mercredi, et de manière régulière, son feu vert aux célébrations de l'Eucharistie, dans les prisons de Cuba, où se trouvent des milliers de prisonniers catholiques.

Une décision accueillie avec satisfaction par l'Eglise catholique. Rappelons que le gouvernement de Fidel Castro avait interdit la messe dès son accession au pouvoir  à Cuba, il y a un demi siècle.

Le secrétaire exécutif de la conférence épiscopale cubaine, le père José Félix Pérez, a souligné que cette question était effectivement en discussion et qu'il existe un canal ouvert de communication avec le gouvernement qui a favorisé la décision. 

Même s‘il reste encore des détails à définir, le secrétaire exécutif de l'épiscopat cubain a fait savoir que la  levée de l'interdiction « est réelle » et que les évêques « s'en réjouissent ». La possibilité d'assurer des fonctions religieuses dans les prisons de Cuba s'étend également aux Eglises évangéliques. 

Ces derniers mois, tout a été mis en œuvre, surtout dans le cadre de la pastorale pénitentiaire de l'Eglise catholique, pour favoriser l'ouverture de services religieux pour les prisonniers - dont certains pour délit d'opinion -, dans les prisons cubaines. 

En réalité, évêques et prêtres avaient déjà célébré des messes à l'intérieur des prisons, mais uniquement à des dates prédéfinies. C'est l'interdiction de célébrer toutes les semaines qui devrait être levée. 

« Maintenant célébrer la messe sera permis de façon permanente, mais la fréquence dépendra aussi un peu des lieux », ajoute le père Pérez qui précise que « les systèmes pénitentiaires provinciaux ont leurs propres règlements. Cela dépendra des lieux où se trouvent les prisonniers qui demandent la célébration de la messe ».