Les footballeurs et le pape : une rencontre "inoubliable"

Témoignage de Lionel Messi et Gianluigi Buffon

Rome, (Zenit.org) Rocío Lancho García | 1031 clics

Pour la légende du football argentin, Lionel Messi, la rencontre du 13 août dernier avec le pape a été « inoubliable ».

Lionel Messi et Gianluigi Buffon, capitaine de l’équipe italienne, ont en effet rencontré le pape François à la veille du match amical entre l’Italie et l’Argentine, qui a eu lieu le 14 août. Ils sont revenus sur cette rencontre lors d'une conférence de presse.

Le match était organisé en l’honneur du pape François, qui a souvent exprimé son attachement à ce sport. Pour le gardien de but italien, « c'était un honneur de participer à cet événement ».

Le pape François est « un pape spécial », un pape qui « montre le chemin à suivre, qui réchauffe les cœurs », ont commenté les vedettes.

Lionel Messi a souligné : « nous avons fait une expérience très particulière », et « le fait que le pape est argentin la rend encore plus particulière ». « Le football m’a fait voyager dans le monde entier, mais aujourd’hui, cela a été un jour spécial, une journée inoubliable », a-t-il ajouté.

Gianluigi Buffon a confié que cela avait été une « rencontre émouvante » : « avoir l’honneur de participer à une rencontre avec ce pape est très gratifiant et cela vous fait apprécier la journée de manière particulière ».

Evoquant l’invitation du pape François à être des "amateurs", le joueur italien a fait observer qu’il était beau de « ne pas perdre la passion qui attire un enfant ou un jeune vers le sport » : Il est important « de garder intacte la vocation qui vous a amené, enfant, à approcher la discipline que vous pratiquez », et de ne pas devenir l’« enfant du business », a-t-il estimé.

L’entraîneur Cesare Prandelli a lui aussi été ému par le discours du pape, en particulier par les trois mots-clés de son message : beauté, gratuité et camaraderie, qui sont aussi « des mots que les entraîneurs prononcent ».

Le pape François a également parlé aux joueurs de leur responsabilité en tant que modèles, en particulier pour les jeunes. Pour Lionel Messi le bon modèle est « le respect des autres, se battre pour ce que l’on veut sans nuire aux autres, ne pas penser qu’à soi ». Mais, par-dessus tout, « le respect est fondamental pour être une personne meilleure », a-t-il insisté.

Traduction d'Hélène Ginabat