« Les jeunes et la Nouvelle Évangélisation », lettre de jeunes

École d'évangélisation de la communauté de l'Emmanuel à Rome

| 1976 clics

ROME, mardi 23 octobre 2012 (ZENIT.org) – « De nos expériences personnelles dans l’Église, il nous semble que l’évangélisation des jeunes par les jeunes est cruciale », écrivent les étudiants de l’École d’évangélisation de la communauté de l’Emmanuel, à Rome de la promotion 2012-2013.

Ils publient en effet une lettre en date du 20 octobre sur « Les jeunes et la Nouvelle Évangélisation ».

Cette lettre est rédigée par 18 jeunes, âgés de 18 à 31 ans, et représentant les pays suivant : Australie, République Tchèque, France, Allemagne, Lituanie, Malaisie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie et États-Unis.

Les jeunes et la Nouvelle évangélisation

Bien qu’ayant presque tous été élevés dans des familles catholiques, nous pouvons témoigner que notre relation personnelle avec le Christ a radicalement changé à travers les différents moyens employés pour la nouvelle évangélisation. Nous souhaitons exprimer ici notre expérience et, en tant que jeunes, donner notre point de vue sur l’Église aujourd’hui.

Nous considérons que la jeunesse est l’avenir de l’Église et joue un rôle important dans la nouvelle évangélisation. Nous nous rappelons les mots du Pape Paul VI, s’adressant aux jeunes, dans Evangelii Nuntiandi (72) : « Il faut que les jeunes, bien formés dans la foi et la prière, deviennent toujours davantage les apôtres de la jeunesse. L’Église compte beaucoup sur cet apport. »

Nous souhaitons exprimer notre vision en ce qui concerne la foi chez les jeunes du monde entier :

De nombreux jeunes n’osent exprimer leur foi à voix haute ; « nous la chuchotons, de préférence en privé ».De nombreux jeunes catholiques sont indifférents quant à leur foi et l’évangélisation.Les jeunes cherchent des réponses en ce qui concerne la sexualité et ne comprennent pas les réponses de l’Église. Cela constitue un obstacle à leur foi.Le relativisme est très répandu chez les jeunes.De nombreux adolescents voient la confirmation comme un « diplôme » de catéchèse et pensent qu’ensuite l’Église ne peut rien leur offrir de plus.Dans certaines paroisses nous trouvons difficile d’introduire de nouvelles personnes, en raison du manque de préparation ou d’accueil des nouveaux.De nombreux jeunes catholiques ne se sentent pas complètement concernés par la vie de leur paroisse et expriment le besoin d’appartenir à un groupe extérieur, communauté ou mouvement leur offrant une formation.Les curés de paroisse ne sont pas toujours ouverts aux propositions concernant la nouvelle évangélisation.Les initiatives ou projets des jeunes pour la nouvelle évangélisation ne sont pas suffisamment encouragés ou bien ils manquent de moyens.

Nous voudrions vous partager également quelques expériences nous ayant aidés dans notre marche avec le Christ.

En tant que jeunes catholiques pratiquants, nous souhaitons nous engager dans la nouvelle évangélisation et trouvons que la formation est un élément indispensable pour la mission. Nous ne pouvons évangéliser, à moins d’être nous-mêmes évangélisés. L’opportunité de suivre des formations sur une base hebdomadaire est d’une grande aide. En France et aux Pays-Bas, des programmes de soirées hebdomadaires sont organisés pour les jeunes professionnels afin de leur donner des enseignements sur la foi chrétienne liés à leur vie quotidienne.

L’Église a un véritable trésor par « la théologie du corps » qui peut donner des réponses à nos questions sur la sexualité et fournit une bonne formation, aidant les jeunes à grandir dans leur foi et apprendre pour quoi ils ont été créés. En Lituanie, des enseignements sur la sexualité, basés sur la théologie du corps, et utilisant un vocabulaire adapté, sont proposés aux jeunes et ont un bon succès.

Nous aimerions également parler de l’importance d’aumôneries catholiques au sein d’institutions éducatives profanes. Dans ces environnements nous avons besoin du soutien des autres dans la foi car il n’est pas facile de tenir tête au courant de la société et de parler de l’évangile en étant seul. L’archidiocèse de Sydney, en Australie, dénombre plusieurs aumôneries, tenues par des laïcs, prêtres et sœurs consacrées pour l’université. Les étudiants participent activement à la vie de l’aumônerie, organisant des missions, des débats et des groupes d’étude, par lesquels ils peuvent faire participer tous les étudiants du campus.

Alors que beaucoup de jeunes ont soif de Vérité et cherchent des réponses à propos de leur foi, beaucoup ne veulent pas rentrer dans les églises, du fait de ces réponses. C’est pourquoi l’environnement extérieur à l’Église peut devenir un nouveau terrain pour l’évangélisation, donnant l’opportunité aux jeunes de parler de leur foi dans un environnement neutre. Par exemple aux États-Unis et en Australie « cours de théologie dans un bar-café » est une initiative habituelle, permettant aux jeunes de se réunir et de recevoir des enseignements de personnes invitées, incluant cardinaux ou évêques.

La présence des cardinaux et évêques parmi nous est un grand encouragement et nous aide à nous sentir  comme faisant pleinement part du corps de l’Église. De plus, la présence de religieux ou laïcs vivant profondément leur foi avec le Christ, est pour nous un témoignage. Pour de nombreux jeunes, la joie dont rayonnent des familles chrétiennes est une source d’espérance pour leur propre avenir, plus spécialement pour ceux qui viennent de milieux sociaux défavorisés et dans notre société qui compte tant de familles séparées. Les prêtres et les religieux sont pour nous le signe de la présence de Dieu dans le monde. En Allemagne, chaque diocèse nome des prêtres pour guider et aider les jeunes.

Les jeunes ont besoin de comprendre le sens de leurs valeurs, ils veulent connaître quel est le but de leur vie et apprendre à utiliser les dons qu’ils ont reçus. Ainsi une opportunité d’utiliser ces dons pour le service des paroisses, des diocèses et de l’Église est essentielle et aidera la propagation de la foi en les intégrant dans la vie de l’Église.

De nos expériences personnelles dans l’Église, il nous semble que l’évangélisation des jeunes par les jeunes est cruciale. Les jeunes cherchent des réponses à leur vie, ils désirent la paix, la joie et l’amour, et ils ont d’autant plus besoin de recevoir le message de l’Évangile de la part d’autres jeunes. C’est pour cela qu’il est important pour nous, qui sommes des instruments de l’évangélisation, d’avoir l’opportunité d’apprendre sur notre foi, et qu’il y ait de vrais témoins de l’Évangile dans nos vies, afin que nous puissions devenir nous-mêmes des témoins pour le monde.

Ceci est simplement quelques exemples parmi les expériences que nous avons partagées, en espérant que cela puisse être utile pour développer la nouvelle évangélisation dans les diocèses. Nous attendons vos conseils concernant les moyens nécessaires à la nouvelle évangélisation, afin que de plus en plus de jeunes parmi nous deviennent des témoins pour les autres. Nous cherchons de nouvelles idées pour vivre l’Amour du Christ dans notre vie quotidienne. Nous espérons et prions pour que vous puissiez nous donner cette impulsion et ce soutient.

Nous avons également besoin de vos prières, qui sont essentielles pour l’évangélisation. Nous demandons à l’Esprit-Saint de faire mûrir ce désir de l’évangélisation dans le cœur des jeunes du monde entier et d’ouvrir les cœurs de ceux à qui nous parlons.

Les étudiants de l’École d’évangélisation de la communauté de l’Emmanuel, à Rome 2012-2013.