Les JMJ, une occasion de conversion aussi pour les évêques

Déclarations du p. Thomas Rosica, chargé de l´organisation des JMJ 2002 à Toronto

| 657 clics

ROME, lundi 29 octobre 2001 (ZENIT.org) – Les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) peuvent aussi être une occasion de conversion pour les prêtres, les évêques et les cardinaux, affirme l´organisateur des prochaines JMJ qui auront lieu en juillet 2002 à Toronto, le père Thomas Rosica.



Dans un entretien accordé à Zenit, il se souvient de la joie et de la ferveur qui ont marqué les JMJ de Rome, l´été dernier, avec la présence de plus de deux millions de jeunes et explique comment les JMJ permettent de redécouvrir le rôle fondamental de l´évêque.

"On se limite souvent à parler de ce que vivent les jeunes pendant les JMJ, car c´est vrai qu´ils vivent beaucoup de choses" mais "je crois que les prêtres et surtout les centaines d´évêques et de cardinaux qui étaient présents ont eux aussi vécu une conversion importante pendant la JMJ de Rome", affirme le directeur national des JMJ de Toronto.

"J´ai toujours eu l´impression que parmi les rôles de l´évêque, celui de l´enseignant, du grand frère dans la foi, du pèlerin modèle, est souvent le moins compris et le moins visible, alors que c´est le plus important. Malheureusement, dans beaucoup des situations que nous vivons, l´évêque est obligé de devenir un directeur de grande entreprise, souvent distant par rapport à ses fidèles, surtout par rapport aux jeunes".

"Ce que j´ai constaté l´été dernier en particulier, c´est l´incroyable opportunité donnée aux évêques pendant les JMJ de devenir visibles, d´enseigner, de devenir des pèlerins avec les autres, de prier avec les jeunes, de les écouter et de faire l´expérience de la "jeunesse" de l´Eglise dont Jean-Paul II a si souvent parlé", raconte-t-il.

"Je remercie Dieu d´avoir fait que les JMJ deviennent des moments de conversion pour les jeunes, mais aussi pour les prêtres et les évêques. J´ai été très touché de voir de nombreux évêques, archevêques et cardinaux marcher avec leurs jeunes le long de la Via della Conciliazione, l´été dernier, et franchir la Porte Sainte avec eux. Quel symbole et quel exemple!"