Les Migrants africains en Europe et dans l’Eglise

Rencontre des directeurs nationaux pour la pastorale des migrants en Europe

| 2056 clics


ROME, Mercredi 17 septembre 2008 (ZENIT.org) - Du 12 au 14 septembre dernier, les directeurs nationaux pour la pastorale des migrants de 21 pays européens se sont rencontrés à Vienne, en Autriche, au centre Kardinal-König-Haus.

Parmi les participants aux travaux, présidés par Mgr José Sanchez, évêque de Siguënza-Guadalajara et président de la commission pour la pastorale des migrants du Conseil des conférences épiscopales d'Europe (CCEE), figuraient également des représentants du Saint-Siège et d'organismes catholiques internationaux (COMECE, ICMC, Caritas Europe).

Le thème principal de la rencontre, précise une note du CCEE, était le suivant: « Migrants africains en Europe et dans l'Eglise - la responsabilité pastorale ».

Les deux interventions principales revenaient au prof. Jan Sterk, de Mechelen/Malines, qui a parlé du  « continent africain et ses formes expressives dans l'histoire, culture, religion et société » et à Mgr Franz Scharl, évêque auxiliaire de Vienne, qui a tracé les contours d'« Une réflexion théologique et pastorale fondée sur l'expérience ».

Les trois expériences rapportées par la suite ont servi de base de réflexion aux différents groupes de travail mis en place durant le congrès : celle d'Oliver Eitel, Directeur de la Caritas du diocèse de Siguënza-Guadalajara (Espagne), qui a illustré la situation du point de vue des migrants, des réfugiés politiques et des demandeurs d'asile ; celle de Petrus Bsteh, Recteur du bureau pour les religions de Vienne, qui a illustré celle du point de vue des étudiants ; et celle du père Claude Musimar, représentant de Pro Migrantibus en Belgique, qui a illustré la situation d'un point de vue pastoral.

La présence de migrants africains en Europe, au cœur des réflexions traitées actuellement par les évêques africains et européens, « constitue un phénomène complexe et multiple, qui doit être affronté dans divers domaines (politique, culturel , social et pastoral) avec la collaboration des différentes instances ».

« Les participants, précise la note du CCEE, reconnaissent à l'unanimité que la situation de nombreux pays africains et la situation de pauvreté qui en découle, le sous-développement et le désespoir de beaucoup de personnes, est dramatique ».

« Ces situations conduisent souvent les personnes à entreprendre un voyage risqué vers l'Europe qui, pour la plupart, finit par la mort », ont relevé les participants qui estiment que « les gouvernements d'Europe et d'Afrique doivent employer tous les moyens légitimes pour mettre fin à cette situation ».

« Indépendamment des moyens utilisés par les migrants africains pour arriver en Europe, ils doivent être traités en êtres humains, comme des frères et sœurs, comme cela nous a été commandé par Jésus », ont-ils ajouté.

Aux pays d'Europe, les participants ont ensuite demandé « davantage de justice et de coopération dans le domaine du développement des pays plus pauvres ».

Durant la rencontre, il a été enfin décidé qu'un congrès sur le thème de la migration serait organisé en Espagne en 2010.