Les patriarches catholiques veulent une journée pour la paix

20e congrès du Conseil des patriarches catholiques d'Orient

| 999 clics

ROME, lundi 5 décembre 2011 (ZENIT.org) – Les patriarches catholiques d’Orient encouragent les Eglises à « fixer une journée de prière pour la réconciliation et la paix au Moyen-Orient ». Ils souhaitent "une paix juste et globale" pour en finir avec le conflit israélo-palestinien, et la création d'un Etat palestinien à côté de l'Etat d'Israël. Ils expriment leur préoccupation pour le sort des chrétiens au Moyen-Orient.

Si les conditions de sécurité le permettent, ils tiendront leur 21e congrès en Irak, en 2013. Et en 2012, du 17 au 19 avril, un congrès pour la pastorale des médias - convoqué par le Conseil pontifical pour les communications sociales – rassemblera les évêques au Liban.

On trouvera ci-dessous dans les « Documents » les textes des recommandations, de l’appel et des décisions du congrès du 20e congrès du Conseil des patriarches catholiques d'Orient qui s’est tenu au siège patriarcal des maronites à Bkerké-Liban entre le 14 et le 17 novembre 2011. Il a été présidé par Sa Béatitude Mar Béchara Boutros Al Rai, patriarche d'Antioche et de tout l'Orient des Maronites. Il avait pour objet « le suivi et l'application des recommandations du synode pour le Moyen Orient qui s'est tenu à Rome, en octobre 2010, convoqué par le pape Benoît XVI », indique le communiqué final.

Ont participé au congrès le cardinal Antonios Naguib patriarche d'Alexandrie des coptes catholiques, Grégoire III patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem des grecs melchites catholiques, Mar Ignace Youssef III Younan patriarche d'Antioche des syriaques catholiques, le cardinal Mar Emmanuel III Delly patriarche de Babylone des chaldéens, Mgr Fouad Twal patriarche de Jérusalem des latins, Mgr Jean Tayrouz représentant du Catholicos le patriarche Nerses Bedros XIX patriarche de Cilicie des arméniens catholiques et le Rév. P. Khalil Alwane secrétaire général du conseil des patriarches catholiques.

Ont été invités à participer également, Mgr Mikael Abrass, du patriarcat des melchites catholiques, Mar Bassilios Gergess Al Qass Moussa, du patriarcat syriaque, Chlémon Wardouni, du patriarcat chaldéen et le P. Hanna Al Chaldani, du patriarcat latin.

Dans l’attente de l’exhortation apostolique

Le congrès s'est ouvert, dans l'église du patriarcat maronite à Bkerké, le lundi 14 novembre 2011 à six heures du soir, par une prière solennelle propre à l'occasion. Y ont participé, leur béatitude les patriarches catholiques d'Orient, son éminence le cardinal Robert Sarah président du conseil pontifical pour les affaires sociales, Cor unum, le nonce apostolique au Liban Mgr Gabriel Catcha, nombreux évêques, supérieurs généraux et supérieures générales des congrégations catholiques ainsi que nombre de prêtres, religieux et religieuses, laïcs, les professionnels de la communication et ceux soucieux des affaires publiques de l’Eglise.

Le patriarche Béchara Rai a souhaité la bienvenue à l'assistance et indiqué l'objet du congrès en disant: " Nous remercions Dieu et nous lui rendons grâces pour avoir inspiré à Sa Sainteté le pape Benoît XVI de convoquer le synode spécial pour le Moyen Orient. Et voici que nous sommes dans l'attente de l'exhortation apostolique que publiera Sa Sainteté au terme de ce synode."
Le communiqué précise que le patriarche maronite a lancé un appel en vue de « la coopération avec les Eglises orthodoxes et les communautés ecclésiales issues de la réforme et au dialogue de la vérité et de la vie avec nos frères, musulmans et juifs et les autres adeptes des religions asiatiques et africaines vivants sur notre sol et avec nous. »

Le cardinal Robert Sarah a fait l'éloge du patrimoine liturgique des Eglises orientales et il a mentionné la communion avec les Eglises au Moyen Orient et leurs institutions caritatives à travers les œuvres de bienfaisance du siège apostolique grâce au conseil pontifical pour les affaires sociales.

Visite du patriarche Kirill Ier

Au début du congrès, indique le communiqué final, les pères ont adressé une lettre au pape Benoît XVI pour le mettre au courant de leur réunion et le remercier pour le synode spécial du Moyen Orient dont « nous espérons récolter les fruits dans nos Eglises », souligne-t-ils.

Le matin mardi 15 novembre 2011, dcontinue la même source, les patriarches réunis ont accueilli Sa Sainteté le patriarche orthodoxe Kirill, patriarche de Moscou et de toute la Russie. Le patriarche russe ainsi que le patriarche Béchara Rai ont souligné « les bonnes relations » existant entre l'Eglise orthodoxe russe et les patriarcats catholiques en Orient. Par ailleurs, le patriarche Kirill a invité les patriarches catholiques à visiter Moscou et à renforcer ces relations. Il a également exprimé la préoccupation de Moscou et de l'Eglise russe devant les événements en cours dans les pays arabes, exhortant « à la paix et la stabilité » et montrant son souci « des peuples de la région » et spécialement du « rôle des chrétiens au sein de ces sociétés ».

Le conseil a accordé une attention spéciale "aux évènements en cours dans les pays arabes et a examiné une étude de terrain portant sur la situation actuelle dans ces pays et ses répercussions sur les citoyens, spécialement les chrétiens".

Les congressistes ont écouté ensuite les rapports des comités du conseil et de ses commissions opérant au niveau du Moyen Orient: la commission de coordination entre les différents comités de la famille, la commission de coordination des aumôneries des prisons, la commission catholique pour la catéchèse, le bureau catholique international pour l'éducation, les télévisions "Télélumière et Noursat", la radio " La Voix de la Charité" et la télévision "TV Charity". Le conseil a également écouté le rapport du conseil des Eglises du Moyen Orient.

ASB, d'après la traduction d'Abdoun Malko pour Zenit