Les prochaines JMJ à Cracovie en 2016

Ville polonaise du bienheureux Jean-Paul II

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1317 clics

Les prochaines JMJ auront lieu en 2016 en Pologne, à Cracovie, dans la ville du bienheureux et bientôt saint Jean-Paul II.

Le pape François l’a solennellement annoncé ce matin, dimanche 28 juillet 2013, lors de l’angélus qu’il a présidé au terme de la messe conclusive des Journées mondiales de la jeunesse 2013, à Rio de Janeiro.

« Chers jeunes, a-t-il dit, pour les prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, nous nous donnons rendez-vous en 2016, à Cracovie, en Pologne ».

Les trois millions de jeunes présents sur les plages de Copacabana – en particulier les délégations polonaises – ont laissé éclater leur joie en agitant leurs banderoles et drapeaux avec force démonstration enthousiastes.

Le pape a confié cette prochaine étape à la Vierge Marie : « Par l’intercession maternelle de Marie, demandons lumière de l’Esprit Saint pour éclairer le chemin qui nous conduira à cette nouvelle étape de célébration joyeuse de la foi et de l’amour du Christ ».

« C'est une joie, un honneur et une grande responsabilité pour nous », écrit le cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque métropolitain de Cracovie, dans un communiqué. Il rappelle aussi que l’Eglise polonaise fêtera le 1050e anniversaire du baptême de la Pologne cette même année.

« Avec toute l'Eglise en Pologne, je me réjouis que le Saint-Père ait accepté l'invitation qui lui est adressée par les plus hautes autorités de la République de Pologne et par l'épiscopat polonais. En cela, il a répondu aux désirs de tant de jeunes qui ont souhaité célébrer leur foi dans le pays et la ville de Karol Wojtyla, qui partit de Cracovie en octobre 1978 pour la ‘ville éternelle’, et qui, en tant que John Paul II, évêque de Rome, a institué les Journées mondiales de la jeunesse », ajoute le cardinal.

Il estime que « parmi les nombreuses initiatives pastorales de Jean-Paul II, les Journées mondiales de la jeunesse ont été sans aucun doute parmi les plus réussies, les plus profondes et fécondes. Le bienheureux pape, depuis le début, a vu chez les jeunes les "sentinelles du matin (Isaïe 21,11-12), veillant à l'aube du troisième millénaire" (Tor Vergata, 19 août 2000).

Aujourd'hui, la Pologne et Cracovie « ouvrent largement leurs coeurs, afin que dans trois ans, ils puissent accueillir les jeunes pèlerins, sous la conduite du pape François », poursuit le cardinal.

« Saint-Père, nous nous réjouissons de votre venue et de l'arrivée de tant de nos jeunes amis, avec beaucoup d'impatience et de joie », conclut-il.