Les prochains voyages du pape François

Albanie, États-Unis, Mexique, Espagne

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 725 clics

Au lendemain de son voyage apostolique en Corée du Sud, le pape François évoque ses éventuels futurs voyages internationaux : Albanie - prévu pour septembre - mais aussi États-Unis, Mexique, Espagne.

Durant les 11h30 de vol de Séoul à Rome, le 18 août dernier, le pape a en effet répondu aux questions des journalistes, abordant notamment son voyage en Corée, la situation irakienne, les relations avec la Chine et la paix en Terre Sainte.

Le pape a évoqué ses prochains voyages, à commencer par l'Albanie (21 septembre 2014), donnant deux raisons à cette destination : tout d'abord, l'Albanie a « réussi à faire un gouvernement d’unité nationale entre musulmans, orthodoxes et catholiques, avec un conseil interreligieux qui aide beaucoup et qui est équilibré. Et cela se passe bien, c’est harmonisé ».

La présence du pape aura donc pour objectif de « dire à tous les peuples : "On peut travailler ensemble !". J’ai senti cela comme une aide véritable à ce noble peuple ».

Deuxième raison invoquée par le pape : « Dans l’histoire de l’Albanie, c’est le seul pays communiste qui ait inscrit l’athéisme dans sa Constitution. Aller à la messe était anticonstitutionnel. L'un des ministres me disait que l’on a détruit 1820 églises orthodoxes, catholiques… Et d’autres églises ont été transformées en cinémas, théâtres, salles de bal… J’ai senti que je devais y aller. »

Après les Philippines et le Sri Lanka (12-19 janvier 2015), le pape pourrait se rendre aux États-Unis : « L'année prochaine, je voudrais aller à Philadelphie pour la Rencontre des familles (22-27 septembre 2015), et j’ai été invité par le président des États-Unis au Congrès américain (Washington), ainsi que par le secrétaire des Nations-Unies, à New York : peut-être les trois villes ensemble. »

Deuxième destination possible : « Le Mexique : les Mexicains veulent que je me rende à Notre-Dame de Guadalupe... mais ce n’est pas sûr », a-t-il précisé.

Et enfin, l’Espagne : « Le roi et la reine m’ont invité et l’épiscopat m’a invité, mais… il y a une pluie d’invitations pour aller en Espagne : Saint-Jacques de Compostelle… Ce sera peut-être possible, mais je n’en dis pas plus car ce n’est pas décidé : aller le matin à Avila et à Alba de Tormes, et rentrer dans l’après-midi… on peut espérer, mais ce n’est pas décidé. »

Le pape a répondu par ailleurs à un journaliste du Japon lui demandant s'il comptait venir pour le 150e anniversaire de la découverte des Japonais chrétiens clandestins (2015) : « Ce serait très beau, ce serait très beau ! J’ai été invité. Par le gouvernement comme par l’épiscopat. J’ai été invité », a répondu le pape.

Avec une traduction de Constance Roques