Les reliques du premier pape, place Saint-Pierre

Et gratitude de l'Eglise envers un autre pape, Benoît XVI

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 474 clics

Le pape François a présidé la messe du Christ Roi qui marque la conclusion de l’Année de la foi, ce 24 novembre 2013, un an après le lancement de cette Année par Benoît XVI, le 11 octobre 2012. Une célébration marquée par la présence exceptionnelle des reliques du premier pape.

C’est sous un ciel maussade et des températures hivernales que le pape François a ouvert la célébration, place Saint-Pierre, en présence de quelque 60.000 personnes du monde entier.

En présence des reliques du premier pape

Dès le rite d’encensement de l’autel, le pape a également encensé les reliques de l’apôtre Pierre, déposées dans un reliquaire, à droite de l’autel. C’est la première fois que les reliques étaient exposées à la vénération du public, depuis leur découverte lors de fouilles sous la basilique vaticane, dans les années 1940.

Au moment de la prière du « Credo », pour la profession de foi de l’Eglise, le pape a symboliquement tenu le reliquaire entre ses mains, contre son coeur.

A la fin de la messe, les reliques ont été emportées en procession solennelle, de la même manière qu’elles étaient arrivées avant la célébration, précédées des Gardes suisses et escortées apr les Gendarmes du Vatican. Le reliquaire est habituellement conservé dans la chapelle de l’appartement pontifical, au Vatican.

Un des gestes caractéristiques du pèlerinage à Rome pour l'Année de la foi a été la prière du Credo auprès du tombeau de Pierre en la basilique vaticane. Quelque huit millions et demi de baptisés ont accompli ce pèlerinage.

Hommage appuyé à Benoît XVI

Au début de son homélie, le pape François a exprimé la « pensée pleine d’affection et de reconnaissance » de l’Eglise envers Benoît XVI, qui a ouvert l’Année de la foi le 11 octobre 2012. La foule lui a immédiatement fait écho par des applaudissements.

« Avec cette initiative providentielle, il nous a donné la possibilité de redécouvrir la beauté de ce chemin de foi qui a débuté le jour de notre Baptême, qui nous a faits fils de Dieu et frères dans l’Église », a ajouté le pape.

Pour l’angélus, il a remercié également les missionnaires, « qui, au cours des siècles, ont annoncé l’Evangile et ont répandu la semence de la foi dans de nombreux endroits du monde ».

Et il a invité à prier « pour nos frères et nos sœurs qui sont persécutés en raison de leur foi ».