Les saints encouragent à semer l'Evangile

Messe d'action de grâce pour la canonisation de Jean XXIII

Rome, (Zenit.org) Federico Cenci | 775 clics

Une messe d’action de grâce a été célébrée au lendemain de la canonisation de Jean XXIII, hier, 28 avril 2014, en l’église des Saints Ambroise et Charles al Corso à Rome, par le cardinal Dionigi Tettamanzi, archevêque émérite de Milan et Mgr Francesco Beschi, évêque de Bergame.

C'est dans cette même église, le 19 mars 1925, qu'Angelo Giuseppe Roncalli a été consacré évêque, un lieu spécial pour le futur pape Jean XXIII, qui a confié a plusieurs reprises sa dévotion à saint Charles Borromée, dont le cœur est conservé à l’intérieur de l’église.

Quand il fut ordonné prêtre (1904), le père Roncalli voulut aller prier sur la tombe de Saint Charles à Milan et, une fois élu pape, il choisit la date du 4 novembre, mémoire liturgique de saint Charles, pour son installation.

« Bénissons le Seigneur pour le don de sainteté fait au pape Jean XXIII et au pape Jean Paul II », a déclaré Mgr Beschi, estimant que « la proclamation de ce don devant l’Église et devant le monde alimente l’espérance qui jaillit de l’Évangile et de ceux qui en témoignent brillamment ».

Cette canonisation, a-t-il ajouté, « encourage à rechercher avec passion et avec joie, la semence de l’Évangile qui passe à travers ses témoins et à cultiver tout ce qui a été semé dans la vie de chacun de nous, selon sa propre vocation, et dans la vie de toutes nos communautés ».

Si par cet événement « toutes les femmes et tous les hommes du monde » reçoivent « un héritage », cependant l'évêque a souhaité que cet héritage « trouve un accueil spécial » parmi la communauté de Bergame – racines de Jean XXIII.

La communauté bergamasque est appelée en effet à « veiller sur la mémoire de la terre où est née la sainteté du pape Roncalli, et à marcher avec conviction le long de la route tracée par le Concile », a-t-il conclu.

Traduction d'Océane Le Gall avec Anne Kurian