Les salésiens lancent le « Projet Europe »

Bilan des travaux de leur 26ème chapitre général

| 1069 clics



ROME, Jeudi 24 avril 2008 (ZENIT.org) - Parmi les décisions adoptées par la congrégation salésienne lors de son récent chapitre général, figure le « Projet Europe ». 

« Aujourd'hui plus que jamais, nous nous rendons compte que notre présence en Europe doit être repensée » a déclaré le recteur majeur, le père Pascual Chávez, dans son discours de clôture, à l'issue du 26ème chapitre général de la congrégation, qui a eu lieu à Rome du 3 au 12 avril dernier, en présence de quelque 232 salésiens provenant de 129 pays. 

L'objectif, a-t-il dit en rappelant les paroles prononcées par le pape à l'occasion de l'audience privée qui leur a été accordée le 31 mars dernier, c'est « dessiner à nouveau d'une manière plus incisive et efficace la présence salésienne dans ce continent. C'est-à-dire rechercher une nouvelle proposition d'évangélisation pour répondre aux besoins spirituels et moraux de ces jeunes, qui nous apparaissent un peu comme des pèlerins sans guides et sans but ».  

Lors de l'audience pontificale à tous les participants au chapitre général, le pape avait souligné « l'urgence éducative » de ce XXIe siècle, invitant les salésiens  à « renforcer la proposition chrétienne, la présence de l'Eglise et le charisme de Don Bosco » en Europe.  

« Comme l'Europe, qui  a su être généreuse en envoyant de nombreux missionnaires à travers le monde, aujourd'hui toute la congrégation, en faisant appel surtout aux régions riches en vocations, doit se montrer disponible à son égard » . 

Sur cette ligne, le recteur majeur a souligné que le « Projet Europe », ne vise pas une « simple conservation des structures » , mais la mise sur pied d'un nouveau projet pour exprimer une présence nouvelle, aux côtés des jeunes d'aujourd'hui » . 

Spiritualité, communauté et mission 

Parmi les différents points soulevés lors du chapitre, le père Pascual Chávez a dégagé trois priorités pour la congrégation: la spiritualité, en plaçant au centre de la vie la Parole de Dieu et l'Eucharistie; la communauté, comme « forme alternative de vie au modèle dominant »; la mission, en particulier dans les nouvelles frontières de « l'exclusion, la sécularisation, la réflexion, la formation et l'éducation à tous les niveaux » . 

Autres priorités soulignées au cours des travaux et concernant le travail des salésiens pour les prochaines années : une relance de la pastorale et de l'évangélisation auprès des jeunes, la pastorale des familles, et un regain d'attention pour les plus pauvres et les laissés pour compte. 

« Et tout cela », a rappelé le recteur majeur, doit toujours se réaliser « sous le signe de la fidélité à l'alliance, en organisant notre vie personnelle, communautaire et institutionnelle selon les valeurs de l'Evangile et selon le charisme de Don Bosco ».

Reparcourant l'action pastorale de Don Bosco, il a souligné son identité de prêtre-éducateur, à imiter le plus fidèlement possible.