Les salésiens touchés par le tremblement de terre en Haïti

Une participation effective aux travaux de secours

| 2663 clics


ROME, Mardi 19 janvier 2009 (ZENIT.org) - La destruction totale de l'oeuvre « Saint Jean Bosco » de Port-au-Prince Enam et de l'Oeuvre des petites écoles du Père Bonhem (OPEPB), confiées aux salésiens, a été confirmée .

D'après les dernières informations sur la situation des salésiens de Haïti, ces derniers ont enregistré la mort de trois confrères : Hubert Sanon, âgé de 85 ans et deux jeunes salésiens en formation Atsime Wilfrid, âgé de 28 ans, et Vibrun Valsaint, âgé de 26 ans.

L'ANS, l'agence d'information des salésiens précise que les nouvelles viennent de deux fronts : de la capitale Port-au-Prince, avec laquelle la maison généralice commence à créer une ligne de communication ; et de New Rochelle, où l'on coordonne les interventions d'assistance.

La nouvelle la plus tragique, est la mort des élèves salésiens. Après une première évaluation qui comptait plus de 200 enfants et jeunes ensevelis sous les décombres avec quelques enseignants, les nouvelles estimations ont porté le chiffre à environ 500.

Les autres salésiens de Port-au-Prince se portent bien et se trouveraient dans des lieux sûrs. Certains ont été blessés, et nombre d'entre eux ont perdu leurs familles et amis.

Dans un compte-rendu  détaillé, l'ANS rapporte que l'œuvre de Enam a été complètement détruite, tandis que la maison provinciale à Drouillard a subi des dégâts. L'œuvre des petites écoles du père Bonhem (OPEPB) s'est entièrement écroulée; tout comme le dortoir de Gressier. A Thorland, la maison de la communauté salésienne a été endommagée.

Les responsables de la procure missionnaire de New Rochelle sont en train de préparer les structures logistiques pour lancer des interventions et coordonner l'aide des volontaires. En outre, ils collaborent avec la « Federal Emergency Management Agency ».

Le père Victor Pichardo, provincial des salésiens des Antilles, a réussi à se rendre à Port-au-Prince, pour  recueillir des données concrètes pour les prochaines étapes d'interventions.

L'ANS fait savoir que les œuvres salésiennes de Saint-Domingue et de Barahona joueront un rôle stratégique pour l'organisation des interventions. Elles ont déjà envoyé sur place 10 camions chargés de nourriture et de médicaments.

La chaîne de solidarité entre les provinces salésiennes s'étend toujours plus. Il en est de même pour celles du Pérou, de l'Afrique occidentale anglophone, des ONG salésiennes et des autres structures de solidarité.

Le recteur majeur, le père Pascual Chávez, est constamment informé sur l'évolution de la situation, et encourage les salésiens de Haïti, si gravement frappés.

Aussitôt après la catastrophe, rapporte l'ANS, il avait envoyé un message de solidarité et de proximité au nouveau supérieur de la Quasi-Province « Bienheureux Filippo Rinaldi » de Haïti, le père Ducange Sylvain, pour exprimer ses sentiments de proximité à ses confrères et à la population », rappelant la pleine disponibilité et l'engagement du Bureau pour les Missions et des procures salésiennes.