Les souffrances des chrétiens d'Irak présentées au Parlement européen

Les évêques d’Erbil et Mossoul appellent l’UE à les aider

| 1233 clics

ROME, Mardi 20 septembre 2011 (ZENIT.org) – Deux évêques irakiens, Mgr Bashar Warda d’Erbil et Mgr Amil Nona de Mossoul, ont rencontré la semaine dernière, à Bruxelles (Belgique), le président du Conseil européen, Hermann Van Rompuy qui s’est informé sur les conditions de vie de la population irakienne, sur les droits des femmes et sur la manière dont l’Europe peut les aider.

Au cours de l’entretien, qui entre le cadre de visites organisées par l’association internationale Aide à l’Eglise en détresse (AED), qui soutient les chrétiens persécutés, les deux évêques de rite chaldéen ont rappelé qu’il n’y a pas de liberté religieuse en Irak et que les fidèles ont besoin d’aides pour bâtir des écoles, fréquentées à 90% par des élèves musulmans.

« L’instruction aiderait à développer une nouvelle culture ainsi que la liberté religieuse, ouvrant de nouvelles perspectives pour les jeunes », a souligné Mgr Warda.

Concernant la situation des droits de l’homme dans le pays, les deux archevêques ont fait part de leur pessimisme, face aux violences, enlèvements et actes d’intimidation incessants dont les chrétiens sont victimes, obligeant des milliers de familles chrétiennes à quitter leurs diocèses respectifs.

A Mossoul, selon Mgr Nona, chrétiens et édifices religieux sont la cible d’attaques répétées. Il en est de même à Erbil, a souligné de son côté Mgr Warda, où, depuis 2003, ce sont près de 500 chrétiens qui ont été tués pour des raisons religieuses et politiques, tandis que 66 églises ont été attaquées.

Les deux évêques ont rencontré des membres du parlement européen et de la Commission européenne.