Les témoins de Vatican II aujourd'hui

Le vétéran des vétérans est un Français

| 1061 clics

Anita Bourdin

ROME, lundi 8 octobre 2012 (ZENIT.org) – Les témoins de Vatican II aujourd’hui sont environ 70. Une douzaine d'entre eux participera à l’ouverture de l’Année de la foi au cours de laquelle l’Eglise est invitée à s’approprier les enseignements de Vatican II selon l’herméneutique de la « réforme » et non de la « rupture ».

Les trois plus âgés ont atteint l’âge vénérable de 102 ans. Mais le vétéran des vétarans est un Français, Mgr Géry-Jacques- Charles Leuliet, évêque émérite d’Amiens, né le 12 janvier 1910.

Douze d’entre eux devraient participer à la concélébration solennelle qui sera présidée par Benoît XVI, jeudi, 11 octobre, place Saint-Pierre, pour l’ouverture solennelle de l’Année de la Foi.

Dans la matinée de vendredi prochain, 12 octobre, ils concélébreront la messe sur la tombe de Saint-Pierre. Puis, en fin de matinée, ils seront reçus par le Benoît XVI.

Parmi eux, le cardinal Francis Arinze, du Nigeria, ancien préfet de la Congrégation pour le culte divin ; Mgr Hilarion Capucci, ancien archevêque grec-melkite de Césarée, en Palestine ; Mgr Yves-Georges-René Ramousse, ancien évêque de Phnom Penh, au Cambodge.

Rappelons que les « Pères conciliaires » étaient au nombre de 2 850 ; ils venaient de 116 pays.

Avec les membres du concile, il y avait aussi les « experts » (Periti), dont le jeune P. Joseph Ratzinger, mais aussi Hans Küng, Karl Rahner, Henri de Lubac, Jean Daniélou, Marie-Dominique Chenu, Yves Congar, Edward Schillebeeck, et des « Observateurs fraternels non-catholiques » (11).

Vatican II a été le 21e Concile oecuménique de l’histoire de l’Eglise. Il a duré quatre ans (1962-1965). Il a été ouvert le 11 octobre 1962 par le pape Jean XXIII, décédé le 3 juin 1963. Il a été clos par le pape Paul VI, le 8 décembre 1965.

Il a produit :

- 4 constitutions dogmatiques ou pastorales - Dei Verbum (sur la révélation divine), Lumen Gentium (sur l’Eglise), Gaudium et Spes (sur l’Eglise et le monde), Sacrosanctum Concilium (sur la liturgie) ; 

- 7 décrets : Ad Gentes (sur la mission), Apostolicam actuositatem (sur le rôle des laïcs),  (sur le rôle des évêques), Inter mirifica (sur les media), Optatam Totius (sur la formation des prêtres), Orientalium Ecclesiarum (sur les Eglises orientales catholiques), Perfectae caritatis (sur la vie consacrée), Presbyterorum ordinis (sur le ministère et la vie des prêtres), Unitatis redintegratio (sur l’Unité des chrétiens) ;

- 3 déclarations: Dignitatis humanae (sur la liberté religieuse), Gavissimum Educationis (sur l’Education chrétienne), Nostra Aetate (sur les religions non-chrétiennes) ;

- et 7 brefs messages, du 8 décembre 1965, aux gouvernants, aux hommes du monde de la culture et de la science, aux artistes, aux femmes, aux travailleurs, aux pauvres, aux malades et à ceux qui souffrent, aux jeunes.