Les vertus « héroïques » du P. Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus

« Un fait établi », déclare Benoît XVI

| 1092 clics

Anita Bourdin

ROME, lundi 4 juin 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a reconnu « comme un fait établi » que le P. Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus (au siècle Henri Grialou, ocd, 1894-1967), fondateur de l’institut séculier Notre-Dame de Vie « a pratiqué de manière héroïque les vertus théologales de Foi, d’Espérance, de Charité, aussi bien envers Dieu qu’envers le prochain, et les vertus cardinales de Prudence, de Justice, de Tempérance et de Force ainsi que celles qui leur sont annexes », comme l’indique le décret latin de la Congrégation  pour les causes des saints approuvé par le pape, le 19 décembre 2011, dont nous publions aujourd'hui dans nos « documents » une traduction non officielle (cf. Zenit du 19 décembre 2011).

Le P. Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus est aussi l’auteur de la somme spirituelle et théologique : « Je veux voir Dieu ».

Cette reconnaissance constitue un pas important vers sa béatification.

 En effet, il pourrait être béatifié si un miracle dû à son intercession était maintenant reconnu.



En 2010, le P. Louis Menvielle, vice-postulateur de la cause de béatification, a présenté le P. Marie-Eugène aux lecteurs de Zenit, ainsi que l’Institut Notre-Dame de Vie et « Je veux voir Dieu » (cf. Zenit du 9 mars 2010).