Lettre du pape à l'Irlande : Nouvelle page sur le site Internet du Vatican

Volonté de transparence et de communication du Vatican

| 2754 clics

ROME, Samedi 20 mars 2010 (ZENIT.org) - A l'occasion de la publication de la lettre de Benoît XVI aux catholiques d'Irlande, le P. Lombardi a annoncé à la presse que le site Internet du Vatican regroupe toutes les informations dans le domaine de la réponse à la pédophilie sur une nouvelle page.

On y trouve la lettre du pape, dont un extrait en vidéo, et une synthèse en français. Le P. Lombardi a souligné que seuls les textes en anglais et en italien sont officiels. Les autres langues sont des traductions « de travail » à confronter avec l'original.

Le site propose aussi, toujours en français, une vidéo du directeur de la salle de presse du Saint-Siège le P. Federico Lombardi, sj, résumant la lettre du pape.

Mais la page regroupe aussi les documents précédemment publiés par le Saint-Siège, notamment les différents communiqués à la suite des visites des évêques d'Irlande au Vatican, un communiqué des évêques allemands et aussi deux discours de Jean-Paul II aux évêques des Etats-Unis, en 2002 et 2004, etc.

Parmi les autres efforts de communication du Vatican dans ce domaine, signalons la publication de la Lettre de Benoît XVI sur « Twitter ».

Le site du Vatican sur « YouTube » (anglais, italien, allemand et espagnol) propose aussi une série de vidéos à ce sujet, avec l'appel de Benoît XVI, le 17 mars, lors de l'audience générale, en anglais, aux Irlandais qui fêtaient St Patrick : « Comme vous le savez, a déclaré Benoît XVI, ces derniers mois, l'Eglise d'Irlande a été mise à rude épreuve par la crise des abus sur des mineurs. En signe de ma profonde préoccupation, j'ai écrit une lettre pastorale pour faire face à cette situation douloureuse. Je la signerai en la solennité de saint Joseph, gardien de la Sainte Famille, et patron de l'Eglise universelle, et je l'enverrai immédiatement ».

« Je vous demande, avait ajouté le pape, de la lire vous-mêmes, avec le coeur ouvert et un esprit de foi. Mon espérance est qu'elle puisse aider au processus de repentance, de guérison et de renouveau ».

En anglais, un lecteur lit le passage de la lettre dans lequel le pape s'adresse directement aux victimes.

Enfin, toujours en anglais, les évêques catholiques d'Irlande proposent aussi tout ce matériel sur leur site Internet.

Pour sa part, sur la vidéo de présentation de la lettre de Benoît XVI, le P. Lombardi fait remarquer que « la lettre du Saint-Père aux catholiques d'Irlande sur la crise des abus sexuels de la part de représentants de l'Eglise est un document impressionnant, qui montre sa douleur et son engagement personnel afin de contribuer à réparer, à assainir et à renouveler ».

Il souligne que le pape s'adresse directement aux victimes : « Ses paroles s'adressent d'abord aux victimes, et montrent une très profonde participation à leurs souffrances ; à leur déception car la confiance qu'ils avaient dans les représentants de l'Eglise a été trahie. Le pape qui, par le passé, a déjà rencontré et écouté des victimes d'abus sexuels, aux Etats-Unis, en Australie et également à Rome (un groupe du Canada, ndlr), se dit disposé, dans l'avenir, à rencontrer d'autres victimes ».

Le P. Lombardi souligne aussi la gravité des paroles du pape aux coupables : « Ils doivent répondre de leurs péchés et de leurs crimes devant Dieu et devant les tribunaux dûment constitués. Il [le pape] exige qu'ils se soumettent aux exigences de la justice, tout en leur rappelant de ne pas désespérer de la Miséricorde de Dieu et de faire pénitence ».

Mais le pape veut aussi « encourager » les catholiques d'Irlande, souligne le P. Lombardi et les invite à la « responsabilité » : il s'adresse « aux parents, aux jeunes, aux prêtres, et à tous les fidèles ».

Surtout, aux évêques, le pape se montre « critique face aux erreurs commises dans la conduite des personnes qui leur ont été confiées », « il insiste pour que les évêques mettent rigoureusement en pratique les normes pénales de l'Eglise en cas d'abus sexuels, et pour qu'ils collaborent avec les autorités civiles en faveur de la justice et de la protection de la jeunesse ».

Enfin, souligne le P. Lombardi, Benoît XVI « propose des initiatives concrètes, spirituelles et pastorales, de pénitence et de renouveau spirituel », et comme sa visite aux Etats-Unis « a aidé l'Eglise locale à se relever d'une telle crise, et à retrouver sa voie avec confiance », la lettre aux fidèles d'Irlande « doit marquer le point de départ d'un chemin nouveau ».

Anita S. Bourdin