Liban : Le pape demande du courage pour parvenir à l’unité et à réconciliation

Message de condoléances pour le décès du général François El Hajj

| 835 clics

ROME, Vendredi 14 décembre 2007 (ZENIT.org) - Le pape Benoît XVI a demandé aux Libanais, et en particulier aux responsables politiques, de faire preuve de « courage » pour avancer sur le chemin de l'unité et de la réconciliation. Benoît XVI a adressé, par l'intermédiaire du cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d'Etat, un télégramme de condoléances au cardinal Nasrallah Pierre Sfeir, président de l'assemblée des patriarches et évêques catholiques du pays, pour l'assassinat du général François El Hajj, mercredi dernier. Le général, chrétien maronite, âgé de 54 ans a été tué, ainsi que son chauffeur lorsqu'une voiture piégée a explosé au passage de son propre véhicule. L'explosion a également fait huit blessés.

Dans son message au patriarche maronite d'Antioche et de tout l'Orient, le pape exprime « ses vives condoléances ainsi que sa sollicitude affectueuse et sa profonde communion dans l'épreuve qui frappe une nouvelle fois le Liban dans ces moments difficiles et délicats pour l'avenir du Pays ».

« Le Saint-Père confie les défunts à la miséricorde divine et prie le Tout puissant d'apporter son réconfort à leurs familles, aux blessés et à tous ceux qui sont touchés par cet acte de violence injustifiable », poursuit le télégramme signé par le cardinal Bertone.

« Il demande au Seigneur de donner aux responsables de la vie publique et au peuple libanais la force intérieure et le courage pour trouver au-delà des intérêts particuliers le chemin de l'unité et de la réconciliation pour que le Pays puisse progresser dans la paix et dans la stabilité et soit pour tous un ‘Message' de fraternité et de convivialité », conclut-il.