Liban : le président Sleimane au Vatican

L'urgence humanitaire des réfugiés

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 739 clics

Le pape demande à la Communauté internationale plus d'aide pour réfugiés syriens, notamment sur le sol libanais.

Le président libanais M. Michel Sleimane a été reçu par le pape François, ce 3 mai 2013, dans la bibliothèque privée du palais apostolique du Vatican. 

Le président s'est également entretenu avec le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d'Etat, et Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.

La rencontre « cordiale » a duré environ 25 minutes, en présence d’un interprète, Mgr Christophe El-Kassis, l’unique Libanais travaillant à la Secrétairerie d’Etat. Il était également interprète lors du voyage de Benoît XVI, au Liban, du 14 au 16 septembre 2012.

Les entretiens, en privé, ont notamment porté sur « la situation régionale, tout particulièrement du conflit syrien et du nombre préoccupant des réfugiés au Liban et dans les autres pays voisins », en insistant sur la nécessité d’« un accroissement de l'aide humanitaire internationale ».

Ils ont également évoqué « la situation du pays » et en particulier « l'importance du dialogue et de la collaboration des diverses communautés ethniques et religieuses - constituant une richesse de la société- en faveur du bien commun et de la stabilité nationale », précise la note. Le président Sleimane est lui-même un catholique maronite.

Selon la même source, les parties ont formulé des voeux « pour la formation d'un gouvernement qui devra répondre à de graves questions internes comme internationales ».

Les parties ont souhaité « une rapide reprise des négociations israélo-palestiniennes, plus que jamais nécessaires pour la paix et la stabilité régionale ».

Enfin, les échanges ont souligné la « délicate situation des chrétiens du Proche et Moyen Orient, et le rôle qu'ils peuvent y jouer, comme l'a mis en évidence l'exhortation post-synodale Ecclesia in Medio Oriente, document clef pour les communautés catholiques et les sociétés de la région ».

Le président a offert au pape François une icône de la Vierge Marie, du XXe siècle, que ce dernier a montrée aux journalistes présents. Il a reçu du pape des médailles du pontificat.

Michel Sleimane était accompagné de son épouse, Wafa, et d’une délégation d’une dizaine de personnes.

Le président libanais avait été reçu récemment par Benoît XVI, le vendredi 23 novembre 2012, à la veille de son dernier consistoire pour la création de cardinaux, dontle patriarche maronite, le cardinal Béchara Boutros Raï.