Libye : L'Église, point de référence dans la guerre, explique Mgr Martinelli

Les communautés étrangères privées d'ambassades

| 1090 clics

ROME, Lundi 9 mai 2011 (ZENIT.org) - « L'Église est devenue le point de repère pour les communautés étrangères privées d'ambassades », indique le vicaire apostolique de Tripoli, Mgr Martinelli.

« Nous avons passé une nuit très calme et silencieuse. Il se peut qu'il y ait eu un moment de réflexion de la part de ceux qui bombardent » déclare à l'agence vaticane Fides Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, vicaire apostolique de Tripoli. « J'ai apprécié la prise de position de tous ceux qui se sont exprimés en faveur de la fin des bombardements et d'une solution pacifique à la crise » réaffirme le prélat.

Le vicaire apostolique de Tripoli raconte en outre que la vie de la communauté catholique de la capitale libyenne suit son cours, même au milieu des difficultés.

« Hier, nous avons célébré deux messes et l'église était pleine d'Africains et de Philippins. Ceci nous a montré que notre présence à Tripoli n'est pas inutile parce que nous offrons un encouragement aux différentes communautés qui n'ont plus d'ambassade à laquelle s'adresser. L'Église est donc devenue le point de repère tant de la communauté chrétienne que des différents groupes nationaux » conclut Mgr Martinelli.