Libye : Un climat de « décrispation » révélateur de solides espérances

Selon le vicaire apostolique de Tripoli interrogé par la Fondation Oasis

| 1095 clics

ROME, Lundi 17 octobre 2011 (ZENIT.org) – Ce sont de « solides espérances » que le vicaire apostolique de Tripoli,Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, nourrit pour l'avenir immédiat de la Libye qui, selon lui, a entrepris « un nouveau parcours pour pouvoir se renouveler de l’intérieur ».

Dans une entrevue accordée à la Fondation internationale « Oasis », basée à Venise (Italie) et consacrée à la promotion de la connaissance réciproque et la rencontre entre chrétiens et musulmans, le prélat ajoute :« Je suis rentré après une brève période de vacances et j'ai été surpris, parce que la situation, aux yeux d’une personne qui vient de l’extérieur, a réellement changé ». « Avant, il y avait un climat digne d’un cauchemar, une tension continuelle qui faisait qu’il était impossible de parler librement. Maintenant, les gens peuvent dire ce qu’ils pensent vraiment, ils ne sont plus écrasés par la peur, la crainte d’être poursuivis par le régime ».

Reconnaissant que «  le chemin ne sera ni rapide ni simple », Mgr Martinelli se dit heureux de ce « bon début » de « décrispation », révélateur que la Libye « s’est libéré d’un lourd fardeau », tout en étant conscient que les retombées de la guerre autant sur le plan extérieur qu’intérieur, ne sont pas finies, que la violence a fait ressurgir de vieilles divisions et en a causé de nouvelles, mais qu’il est possible de penser à « construire une phase de réconciliation intérieure ».

« Maintenant il faut soigner les blessures profondes et récentes », poursuit-il. « Selon moi, il y a de nombreuses figures d’intellectuels capables de participer et d’animer la construction d’un projet politique, mais aussi social et religieux pour le pays ».

« La Libye a un visage particulier : si elle le découvre comme étant unique et en tant que carrefour de différentes traditions, arabes, musulmanes, bédouines, et aussi occidentales, qui se sont tressées par le passé et dans un dynamisme continuel, alors la Libye saura se relever et entrer dans une confrontation paritaire avec les pays proches et lointains », conclut-il.

L’intégralité de l’entrevue à l’adresse : http://www.oasiscenter.eu/fr/node/7396