Lisbonne : Message du Patriarche Alexis II de Moscou

| 619 clics

ROME, dimanche 19 décembre 2004 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous le message que le patriarche Alexis II de Moscou a adressé à la Communauté de Taizé à l’occasion de la rencontre des jeunes, à Lisbonne, du 28 décembre au 1er janvier.



* * *



Je suis heureux que la foi dans le Christ Sauveur anime les nombreux jeunes - de divers pays, peuples, cultures et engagements - de votre rassemblement.

De telles rencontres sont importantes aujourd’hui où nous voyons malheureusement la société occidentale s’éloigner toujours plus des valeurs chrétiennes. Il en résulte que beaucoup, particulièrement des jeunes, perdent leurs repères spirituels et moraux pour se trouver dans une impasse.

Comme jeunes chrétiens, vous représentez l’avenir de l’Europe et beaucoup dépend de vous. Je vous invite à ne pas tenter d’être « comme tout le monde » en vous conformant à un style de vie orienté seulement vers la poursuite des biens matériels et des satisfactions. Témoignez du Seigneur sans peur et que tous vos efforts soient dignes de l’espérance chrétienne. Soyez la lumière du monde (Mt 5, 14) ! Rappelez-vous que l’espérance et l’amour, sans lesquels la vie humaine perd son sens, doivent être solidement unis à notre foi.

Un arbre ne peut vivre sans racines. De même, une société qui oublie ses origines perd sa vitalité. Et une personne qui perd le lien avec le Créateur se condamne elle-même à la souffrance. L’âme humaine, par sa propre nature, recherche Dieu pour trouver en lui le sens de son existence. Un des héros de l’Eglise indivise, Augustin d’Hippone, a dit : « Tu nous as fait pour Toi, et notre cœur ne sera pas en paix tant qu’il ne repose en Toi ».

Je souhaite que votre rencontre soit une confirmation de ces mots et rappelle que le christianisme a été, demeure et sera un fondement de la civilisation européenne. Je crois que la jeunesse d’Europe, inspirée par l’amour du Christ, sera pleinement capable de déployer ses talents pour le service de Dieu et du prochain.