Lituanie : 400 ans des apparitions de la Vierge Marie à Siluva

Le card. Meisner, envoyé du pape

| 1399 clics

ROME, Jeudi 21 août 2008 (ZENIT.org) - La Lituanie fête cette année les 400 ans des apparitions de la Vierge Marie à Siluva et le pape Benoît XVI a nommé le cardinal Joachim Meisner, archevêque de Cologne, comme son envoyé spécial aux célébrations anniversaires des 13 et 14 septembre 2008, au moment où lui-même se rendra à Lourdes.

Le pape a béni deux couronnes qui seront conférées à l'image de la Vierge et de l'Enfant de l'image miraculeuse du sanctuaire qui attire des milliers de fidèles chaque année.

Le christianisme a pris racine en Lituanie en 1387. Et c'est en 1608 que la Vierge Marie est apparue à Siluva : une « visitation » qui s'accompagna de miracles et fortifia la foi des Lituaniens. Et Notre Dame de Siluva les aida moralement aux moments les plus tragiques : la Lituanie se considère comme le « Pays de Marie ».

Yves Chiron* raconte que « l'église de Siluva avait été incendiée et entièrement rasée, mais les catholiques avaient pu sauver un tableau représentant la Vierge Marie ».

« Pour qu'il échappe à la destruction, explique-t-il, le tableau avait été mis dans une caisse en fer et enterré. Des décennies plus tard, alors que le catholicisme n'avait toujours pas retrouvé droit de cité, la Vierge Marie apparut aux bergers du village qui faisaient paître leurs bêtes à l'endroit même où se dressait jadis l'église. La Vierge apparut en pleurs, portant dans ses bras l'Enfant-Jésus. Elle demanda: « Pourquoi laboure-t-on cette terre ? A-t-on oublié jadis ici l'église où mon fils fut adoré ? ». La nouvelle se répandit dans la région, nombre de personnes voulurent voir l'endroit du miracle. Certaines virent, elles aussi, la Vierge Marie. On fouilla le terrain, on retrouva le tableau. (...) L'église de Siluva fut reconstruite et le tableau retrouvé fut placé sur le maître-autel ».

C'est en 1786 que l'évêque Gieidraitis fixa la fête liturgique de Notre-Dame de Siluva au 8 septembre.

Or, à partir de 1795, après le troisième partage de la République, l'occupation tsariste a cherché à « anéantir l'âme nationale et le catholicisme ».

En 1918, la Lituanie devenue libre et indépendante reprit vie et forces spirituelles. Mais vingt ans après, le pays retomba sous le joug, avec l'occupation allemande puis soviétique : l'Eglise fut persécutée. De nombreux catholiques furent fusillés ou déportés en Sibérie, sans aucun jugement. Beaucoup de Lituaniens sont ainsi devenus des martyrs.

La Lituanie a retrouvé son indépendance en 1990, et elle fait maintenant partie, après quelque 620 ans de christianisme et de persécutions, des Etats de la Communauté Européenne. Jean-Paul II a visité cette Nation en 1993 et a visité ce sanctuaire marial.

* Yves Chiron, Enquête sur les apparitions de la Vierge (p. 127), Librairie Académique Perrin, 2007

Anita S. Bourdin