Liturgie copte orthodoxe dans les grottes vaticanes

Fête des apôtres Pierre et Paul (calendrier julien)

| 316 clics

ROME, Mardi 12 juillet 2005 (ZENIT.org) – A l’occasion de la fête liturgique des saints apôtres Pierre et Paul, ce 12 juillet, selon le calendrier julien, une liturgie copte orthodoxe a été célébrée dans les grottes vaticanes par l’évêque Barnaba El-Soriani.



Mgr Barnaba, qui a été le représentant du patriarche copte-orthodoxe du Caire, le pape Shenouda aux funérailles de Jean-Paul II et à l’inauguration du pontificat de Benoît XVI, est évêque copte orthodoxe de Rome, Turin et Florence.

Il a célébré la sainte liturgie ce matin dans les grottes vaticanes, à l’autel qui se trouve face à la tombe du Prince des apôtres. Il était entouré de l’évêque copte orthodoxe d’Erythrée et de huit prêtres coptes orthodoxe, en présence de quelque 2500 fidèles, précise ce soir Radio Vatican.

L’évêque a souligné au micro de Radio Vatican qu’il célèbre chaque année la messe du 12 juillet auprès de la tombe de saint Pierre, depuis quinze ans.

Il confiait: « Lorsque je célèbre la messe ici, la messe pour les saints martyrs Pierre et Paul, le jour de leur fête, c’est pour nous une fête très importante. Cela me rappelle le sacrifice de la vie qu’ils ont fait pour annoncer l’Evangile au monde: voilà pourquoi pour nous, c’est très important et très profond ».

Il rappelait que l’Eglise copte orthodoxe est une Eglise apostolique: « Elle descend de saint Marc, apôtre en Egypte ».

A propos des particularités du rite copte, l’évêque précisait: « habituellement, la messe orthodoxe est un peu plus longue, elle dure au moins deux heures. La messe que nous avons célébrée aujourd’hui s’appelle « la messe de saint Basile ». Elle est très profonde. Elle commence toujours par la paix entre les gens parce que sans la paix nous ne pouvons pas monter à l’autel, nous ne pouvons pas entrer en contact avec Jésus. C’est le premier acte que nous accomplissons: demander pardon à Dieu pour nos péchés et nous demandons aussi pardon aux autres, nous nous échangeons le signe de la paix, et nous pouvons commencer à célébrer la messe ».

L’autel de la célébration de ce matin est situé auprès de la tombe de Jean-Paul II. « J’ai dit un seul mot à Jean-Paul II, a confié l’évêque copte orthodoxe. Je lui ai seulement dit: « merci » parce que je n’ai pas trouvé d’autre mot. Lui, il mérite tout. Et je lui ai dit: en tant que petit évêque je te dis « merci » pour tout ce que tu as fait pour tous ».

L’évêque Barnaba a en effet rencontré Jean-Paul II à différentes reprises depuis 1990. « Lorsque je suis arrivé ici, disait-il, je suis tout de suite allé le saluer, recevoir sa bénédiction, pour le ministère apostolique qui m’était confié. Je lui dis de tout cœur: merci, vraiment, parce qu’il mérite le mot: « merci » ! »