Lorsque la croix devient bénédiction : le martyre d’Etienne et la vie du chrétien

Catéchèse du mercredi (3)

| 1878 clics

ROME, Mercredi 10 janvier 2007 (ZENIT.org) – En évoquant le martyre de saint Etienne, le pape Benoît XVI a souligné que les persécutions font partie de la vie de l’Eglise et que la croix accueillie dans la vie du chrétien devient « bénédiction ».



Le pape a abordé ce troisième point dans sa catéchèse consacrée ce mercredi matin à la figure de saint Etienne.

C’est la cause de son martyre : « Étienne fut condamné à la lapidation. Son martyre est présenté comme modelé sur la passion de Jésus lui-même. Cette mort fut suivie d’une persécution contre les disciples de Jésus, qui, chassés de Jérusalem, devinrent des missionnaires itinérants ».

« Saint Etienne nous parle surtout du Christ, continuait le pape, du Christ crucifié et ressuscité comme centre de l'histoire et de notre vie. Nous pouvons comprendre que la Croix reste toujours centrale dans la vie de l'Eglise et également dans notre vie personnelle. Dans l'histoire de l'Eglise ne manquera jamais la passion, la persécution. Et c'est précisément la persécution qui, selon la célèbre phrase de Tertullien, devient une source de mission pour les nouveaux chrétiens. Je cite ses paroles : ‘Nous nous multiplions à chaque fois que nous sommes moissonnés par vous: le sang des chrétiens est une semence’ (Apologétique 50, 13) ».

Benoît XVI proposait cette actualisation dans la vie du chrétien : « Mais dans notre vie aussi la croix, qui ne manquera jamais, devient bénédiction. Et en acceptant la croix, en sachant qu'elle devient et est une bénédiction, nous apprenons la joie du chrétien également dans les moments de difficulté. La valeur du témoignage est irremplaçable, car c'est à lui que conduit l'Evangile et de lui qui se nourrit l'Eglise. Que saint Etienne nous enseigne à tirer profit de ces leçons, qu'il nous enseigne à aimer la Croix, car elle est le chemin sur lequel le Christ arrive toujours à nouveau parmi nous ».