Louis et Zélie Martin seront béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008

En la Journée mondiale des missions

| 3156 clics

ROME, Dimanche 13 juillet 2008 (ZENIT.org) - Louis et Zélie Martin seront béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008, en la Journée mondiale des missions : la nouvelle a été annoncée officiellement par le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal José Saraiva Martins, samedi 12 juillet, à Alençon.

Les parents de sainte Thérèse de Lisieux se sont en effet mariés à Notre-Dame d'Alençon il y a 150 ans, le 13 juillet 1858, à minuit, et cet anniversaire a été marqué par la présence du cardinal Saraiva à Alençon et Lisieux ces 12 et 13 juillet.

Le cardinal Saraiva Martins a annoncé la nouvelle au terme de sa conférence sur la sainteté des époux Martin, qu'il a tenue à Alençon, à la halle aux Toiles, devant quelque deux cents personnes.

Il l'a également annoncé aux fidèles présents à la célébration eucharistique qu'il a présidée dans une église Notre-Dame comble et joyeuse, entouré de Mgr Jean-Claude Boulanger, l'évêque de Séez, Mgr Pierre Pican, l'évêque de Bayeux et Lisieux, et Mgr Bernard Lagoutte, directeur du pèlerinage Sainte-Thérèse de Lisieux et recteur de la Basilique Sainte-Thérèse.

Les corps de Louis (1823-1894) et Zélie (1831-1877) Martin, proclamés vénérables en 1994, ont été exhumés de leur tombeau, situé auparavant au pied de la basilique de Lisieux, le lundi 26 mai dernier en vue de leur transfert dans la basilique en septembre.

Le petit garçon italien qui doit sa guérison à la prière des parents Martin, Pietro, âgé aujourd'hui de 6 ans était présent à la cérémonie, privée.

C'est d'ailleurs en Italie, à Vérone, qu'est fabriqué le reliquaire où reposeront les restes des époux Martin.

Benoît XVI avait signé, le 3 juillet dernier, le décret de reconnaissance d'un miracle dû à l'intercession des parents de sainte Thérèse de Lisieux.

Cette reconnaissance ouvre la voie à leur béatification, ensemble, comme Luigi Beltrame Quattrocchi et Maria Corsini, béatifiés par Jean-Paul II le 21 octobre 2001, également en la Journée mondiale des missions.

Le choix de cette date souligne certainement le rôle missionnaire de la famille chrétienne et l'importance de son témoignage de l'amour du Christ et du prochain dans l'Eglise et la société.

Le miracle obtenu par la prière des époux Matin concerne la guérison d'un enfant de Monza, près de Milan, Pietro Schiliro. Né avec une malformation des poumons, il ne devait pas survivre.

Un Carme italien, le P. Antonio Sangalli, a alors suggéré aux parents de faire une neuvaine aux parents de sainte Thérèse, qui ont perdu 4 enfants en bas âge, pour obtenir la force de porter cette souffrance.

Mais la maman déclara qu'elle ferait la neuvaine (et même une seconde) pour demander la guérison de son enfant.

Pietro, aujourd'hui en pleine forme, a pu venir à Lisieux avec ses parents pour remercier Louis et Zélie Martin.

Rappelons aussi que c'est également en la Journée mondiale des Missions que sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la sainte face, co-patronne de la Mission universelle, a été proclamée par Jean-Paul II Docteur de l'Eglise - pour sa « science de l'amour » - , un 19 octobre également, mais en 1997.

Anita S. Bourdin