Lourdes : 12 missions pour servir à l’école de la « Servante du Seigneur »

Mgr Perrier présente le programme du jubilé à Rome

| 1909 clics

ROME, Mardi 13 novembre 2007 (ZENIT.org) – A Lourdes, l’Eglise se propose 12 missions, à l’occasion du Jubilé marquant le 150e anniversaire des 18 apparitions de la Vierge Marie à Massabielle en 1858, et ceci en vue de « servir », à l’école de Marie, la « Servante du Seigneur », a souligné Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, lors d’une conférence de presse tenue ce matin, à Rome, en la salle de presse du Saint-Siège.



On trouve le détail de ces 12 missions sur le site du jubilé marial (http://www.lourdes2008.com).

« Le Jubilé qui s’ouvre le 8 décembre prochain s’intègre dans la perspective de la nouvelle évangélisation, a souligné Mgr Perrier. Les sanctuaires et les pèlerinages tiennent aujourd’hui une place majeure dans la vie religieuse, notamment celle de personnes fort éloignées de la pratique religieuse habituelle. Les sanctuaires sont des lieux d’évangélisation silencieuse. Le Congrès marial-mariologique du mois de septembre 2008 à Lourdes prend en compte cet attrait renouvelé qu’exercent les sanctuaires, et en particulier les sanctuaires marials ».

Il expliquait : « Dans la vaste mission de l’Eglise, nous avons repéré 12 domaines où Lourdes possède une certaine compétence, grâce à son message initial et à son histoire depuis un siècle et demi. La mission de l’Eglise en chacun de ces domaines sera illustrée, pendant l’année jubilaire, par tel ou tel pèlerinage, rassemblement ou initiative qui, depuis longtemps, porte ce caractère. Ainsi, la mission de l’Eglise auprès des malades sera illustrée par les pèlerinages de l’UNITALSI».

« Le calendrier des manifestations qui mettront en lumière les douze ‘missions de Lourdes’. Ce programme comporte aussi, évidemment, la célébration des grandes fêtes liturgiques, des solennités mariales et des jours anniversaires des dix-huit apparitions », a souligné Mgr Perrier

Il s’agit des douze missions suivantes :
1 : l’Eglise en mission avec les bénévoles, pour le service des autres
2 : l’Eglise en mission avec Marie
3 : l’Eglise en mission auprès des jeunes
4 : l’Eglise en mission pour l’unité des chrétiens
5 : l’Eglise en mission pour appeler à la conversion
6 : l’Eglise en mission auprès des malades
7 : l’Eglise en mission auprès des personnes handicapées
8 : l’Eglise en mission parmi les nations
9 : l’Eglise en mission pour la paix
10 : l’Eglise en mission, nourrie par l’Eucharistie
11 : l’Eglise en mission pour la rencontre interreligieuse
12 : l’Eglise en mission auprès des exclus

Sous le signe de ce service, le jubilé s’ouvre le troisième jour de la 2e rencontre internationale des hospitaliers de Lourdes, sur le thème « Bénévoles au service des autres » (6-8 décembre 2007).

Pour ce qui est des jeunes, Mgr Perrier a signalé trois événements. Tout d’abord, la « nuit » du 31 décembre 2007 au 1er janvier 2008 : pour la deuxième année consécutive, mais cette fois dans le cadre du Jubilé, Lourdes propose une série d’activités aux jeunes.

Le deuxième événement concernant des jeunes, Mgr Perrier a signalé le 100e anniversaire du « Fraternel » des jeunes d’Ile de France qui sera célébré les 23-26 avril 2008. De façon quasi contemporaine un symposium posera la question : « L’Eglise a-t-elle confiance dans les jeunes ? » (25-26 avril).

Le troisième événement, intitulé « Vivre la JMJ de Sydney à Lourde », permettra à quelques milliers de jeunes de se rassembler à Lourdes en communion avec la Journée mondiale de la jeunesse de Sydney, du 15 au 20 juillet 2008.

Mgr Perrier a souligné les trois dimensions de cette initiatives. Tout d’abord vivre la JMJ à Lourdes, non pas « devant un écran », mais par des catéchèses et des célébrations dans l’esprit de Sydney.

Ensuite, vivre la JMJ à Lourdes, dans l’esprit du Jubilé et à partir de l’itinéraire du Jubilé.

Enfin, les groupes musicaux et artistiques habituellement « utilisés » pour animer les rassemblements de jeunes sont cette fois invités à participer pour se « ressourcer ».

Pour ce qui est du service auprès des malades et des enfants, c’est l’UNITALSI (Union italienne des Transports de malades à Lourdes et aux autres sanctuaires internationaux) italienne qui a été choisie pour le coordonner, et une association anglaise et internationale pour le pèlerinage des personnes handicapées.

Mgr Perrier a souligné l’importance, au niveau de a réflexion théologique du congrès marial international sur le thème des « Apparitions mariales : histoire, foi et théologie », coordonné par l’Académie mariale internationale présidée par le P. Battaglia, OFM (cf. www.accademiamariana.org ).

Le P. Battaglia a lui-même souligné l’importance de la collaboration avec les associations mariales nationales comme, en France, la Société française d’Etudes mariales (SFEM, cf. http://www.marie-etudesmariales.org/), présidée par le P. Jean Longère.

Du point de vue de la création artistique, Mgr Perrier a signalé deux initiatives. Tout d’abord, en l’honneur de Jean-Paul II, le Père Marko Ivan Rupnik, auteur de la chapelle Redemptoris Mater au Vatican, illustre les mystères lumineux du rosaire sur la façade de la basilique du rosaire. Elles sernt inaugurées le 8 décembre.

Et du point de vue musical, une Messe du Jubilé a été composée par le maître de chapelle des Sanctuaires, le Frère Jean-Paul Lécot.

Enfin, Mgr Perrier a souligné la dimension internationale du jubilé de Lourdes.

Tout au long de l’année, des pèlerinages viendront de pays européens, mais aussi d’au-delà de l’Europe : quelque 8 millions de visiteurs sont attendus.

Pourtant, Mgr Perrier souligne l’importance des contacts avec les sanctuaires de Lourdes dans le monde, les « grottes de Lourdes », les lieux consacrés à Bernadette Soubirous, etc. « Nous prenons aussi contact avec le plus grand nombre possible d’institutions, dans le monde, portant le nom de Lourdes, de Bernadette ou de Massabielle : paroisses, chapelles, congrégations religieuses, écoles, hôpitaux… Grâce à Internet, il est facile à toutes ces communautés d’être informées sur le Jubilé, de suivre de loin ses célébrations, mais aussi de redécouvrir le Message et l’actualité de Lourdes », précisait Mgr Perrier.

Il concluait : « Par le nombre de pèlerins et par la diversité de leurs origines, Lourdes est au service de la catholicité et donc du ministère de Pierre : le lieu où se tient cette conférence de presse en est un signe ».