Lutte contre le trafic des êtres humains, appel du Saint-Siège

A l’OSCE

| 1120 clics

ROME, Mardi 6 décembre 2005 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège lance un nouvel appel pour encourager la lutte contre le trafic des êtres humains, et la défense des victimes.



Le ministre des Affaires étrangères du Vatican, Mgr Giovanni Lajolo est en effet intervenu dans ce sens aujourd’hui lors du 13e sommet de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), qui réunit en Slovénie les 5 et 6 décembre, à Ljubljana, les ministres des Affaires étrangères de 55 Etats.

Mgr Lajolo évoquait des problèmes identifiés comme urgents et en augmentation comme le terrorisme, la prolifération des armes de destruction de masse, les organisations criminelles transnationales, le trafic des êtres humains.

« Le Saint-Siège, disait Mgr Lajolo, apprécie fortement l’intention des Etats participants d’accorder une attention plus soignée au fléau du trafic des êtres humains et de soutenir la volonté d’adopter une approche qui s’adresse aux victimes ».

Le chef de la délégation du Saint-Siège a souligné l’importance de l’OSCE qui, disait-il, « peut offrir une contribution valide afin que les politiques des Etats participants aient comme référence l’unité de la famille humaine, et de la famille de tout migrant, et offrent des garanties de prospérité avec le respect de tous ».

Mgr Lajolo faisait remarquer que dans différentes circonstances, ces valeurs ne sont ni protégées ni mises en pratique.

« Dans les zones de trafic d’êtres humains, et de l’émigration, disait Mgr Lajolo, on a besoin de mesures d’assistance pour soulager les souffrances de tant d’hommes et de femmes, et pour rétablir leur dignité humaine ».

« Les objectifs que les Etats participants restent les mêmes, a conclu Mgr Lajolo, qui soulignait comme d’une « importance fondamentale » la « consolidation de la paix grâce à l’affirmation de la sécurité, de la stabilité, du développement et du respect des droits humains ».