Lutter contre l'utilisation de la religion à des fins violentes

Le Saint-Siège « observateur fondateur » du KAICIID

| 1233 clics

ROME, lundi 5 novembre 2012 (ZENIT.org) – Pour lutter contre l’instrumentalisation de la violence au nom de la religion, le Vatican a rejoint, en tant qu'Observateur fondateur, le Centre international pour le Dialogue interreligieux et interculturel du Roi d'Arabie Saoudite, Abdullah Bin Abdulaziz, rapporte Radio Vatican.

Les États fondateurs du KAICIID sont le Royaume d'Arabie saoudite, la République d'Autriche et le Royaume d'Espagne. L'ouverture officielle et l'inauguration du KAICIID auront lieu le 26 novembre 2012 à Vienne.

Le KAICIID œuvre pour une « meilleure compréhension mutuelle entre les différentes cultures et religions » : il a pour but « la promotion des droits de l’Homme, de la Justice, de la Paix et de la Réconciliation » en luttant contre « l’utilisation des religions pour justifier l’oppression, la violence ou les conflits ». Il est reconnu par l’ONU.

Depuis sa création en 2011, explique la même source, une Commission préparatoire, qui est devenue le Conseil des Parties, a supervisé un certain nombre de développements importants. Il a ainsi établi des Règles de procédures pour tous les principaux organes du Centre et ses règles financières.

Le Conseil d'administration est composé de représentants de haut niveau des principales religions mondiales : Judaïsme, Christianisme, Islam, Hindouisme et Bouddhisme. Son Secrétariat est dirigé par un Secrétaire général. Un Forum consultatif comprenant jusqu'à 100 membres d'autres religions, institutions culturelles et organisations internationales apportera une ressource supplémentaire de perspectives interreligieuses et interculturelles.

Les représentants des États fondateurs du KAICIID - le Royaume d'Arabie saoudite, la République d'Autriche et le Royaume d'Espagne - se sont rencontrés au Conseil des Parties à Vienne le 31 octobre 2012.

Étaient présents à cet évènement le vice-ministre des Affaires étrangères d'Arabie saoudite, le Secrétaire d'État autrichien et l'Ambassadeur d'Espagne en Autriche.

Le Révérend Père Miguel Angel Ayuso Guixot, Secrétaire du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux au Vatican, qui représente le Saint-Siège ainsi que l'Église catholique au Conseil d'administration, était également présent.

La réunion, continue Radio Vatican, a abouti à la ratification du travail effectué depuis la création du KAICIID et en particulier les nominations de ses dirigeants. Parmi eux, le Secrétaire général, Son Excellence Faisal Abdulrahman Bin Muaammar, la Secrétaire générale adjointe Claudia Bandion-Ortner, mais aussi la confirmation du Saint-Siège en tant qu'Observateur fondateur.

Le Père Miguel Angel Ayuso a expliqué la démarche qu’il entend mettre en œuvre au sein de cettte nouvelle instance : « Le dialogue basé sur le respect, une compréhension réciproque et une collaboration est une nécessité vitale pour notre présent et notre avenir. » Avant de poursuivre : « En tant qu'observateur du Saint-Siège et membre du Conseil d'administration pour l'Église catholique, j'aurai l'occasion de soutenir le KAICIID en promouvant ces valeurs. »