M. Berlusconi au Vatican: Famille, Europe et solidarité internationale

Première visite au Vatican

| 276 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 3 juillet 2001 (ZENIT.org) - Famille, Europe et solidarité internationale étaient à l´ordre du jour des entretiens que M. Silvio Berlusconi, Président du Conseil italien, a eus ce matin au Vatican avec le pape Jean-Paul II et avec le cardinal Secrétaire d´Etat Angelo Sodano. Une première visite au Vatican depuis la prise de fonction du président du Conseil.



Le porte parole du Saint-Siège, M. Navarro Valls soulignait que les entretiens ont d´abord porté sur "des thèmes concernant l´Italie, ayant trait à la doctrine sociale de l´Eglise, comme la promotion de la personne, l´attention à la famille, la parité scolastique effective". "Ce sont les points centraux qui ont été traités d´abord avec le Saint-Père et successivement lors de l´audience avec le cardinal secrétaire d´Etat".

Pour ce qui concerne les thèmes internationaux, le président Berlusconi a abordé certains d´entre eux avec le Saint-Père, disait M. Navarro Valls, en particulier "le processus d´unification européenne, et des thèmes touchant la solidarité internationale, en ayant toujours en vue le prochain sommet de Gênes".

Le président Berlusconi, continuait le porte-parole du Saint-Siège, a voulu connaître le point de vue de Jean-Paul II sur ces thèmes, qui ne regardent pas une "minorité" mais "le monde entier".

Les entretiens ont été l´occasion de réaffirmer, continuait M. Navarro Valls, une "volonté de collaboration entre les parties pour le progrès spirituel de la Nation et pour le bien de la communauté internationale".

Cette visite avait un caractère privé, même si elle revêtait un certain caractère solennel, comportant entre autres l´hymne national italien et le piquet d´honneur de la Garde suisse pontificale. Après un entretien d´environ trente minutes avec Jean-Paul II dans la bibliothèque du pape, M. Berlusconi a présenté sa délégation à Jean-Paul II, dans un climat "cordial". Le président du conseil a offert au pape une icône russe du XVIIIe siècle, tandis que le pape lui offrait un camée moderne sur coquillage représentant la Crucifixion de saint Pierre.

Le premier ministre prenait congé du pape en disant: "Merci pour ce que vous faites pour nous". Le pape lui avait exprimé ses vœux pour le "très important travail" qui lui est confié.

C´était la onzième visite d´un président du conseil italien au Vatican depuis le début du pontificat. Et la troisième rencontre personnelle de Jean-Paul II et de Silvio Berlusconi qui avait rendu visite au pape en 1994 à l´hôpital Gemelli: Jean-Paul II s´était fracturé le fémur.

M. Berlusconi a franchi l´arche des cloches vers 10 h 45, accompagné de différents ministres dont M. Giuliano Urbani, ministre des Biens culturels, et M. Gianni Letta, sous-secrétaire à la présidence, le secrétaire général de la Farnesina, M. Umberto Vattani, et l´ambassadeur italien près le Saint-Siège, M. Raniero Avogadro. La rencontre avec Jean-Paul II a duré environ trente minutes.