Madagascar: visite du président au Vatican

La contribution de l'Eglise à la réconciliation

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 610 clics

La contribution de l'Eglise "à la réconciliation et à stabilité du pays" a été évoquée à l'occasion de la visite du président malgache au Vatican.

Le pape François a en effet reçu au Vatican samedi matin, 28 juin, le président de Madagascar, M. Hery-Martial Rajaonarimampianina, qui s'est ensuite entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat, accompagné de Mgr Antoine Camilleri, Sous-secrétaire pour les relations avec les Etats.

"S'étant félicitées de la qualité de leurs relations, les parties ont évoqué la reprise que vit Madagascar ainsi que l'apport de l'Eglise à la réconciliation et à stabilité du pays", explique un communiqué du Vatican.

"Ayant salué la contribution que l'Eglise offre également à l'éducation et à la santé, elles ont abordé plusieurs sujets d'intérêt commun, comme la lutte contre la pauvreté et les inégalités", précise le communiqué.

"Enfin, il a été question de certaines problématiques internationales et de conflits en cours dans plusieurs régions du monde", ind.

Selon l'AED-France, Madagascar compte, sur une population de plus de vingt millions d'habitants, 48,5% de chrétiens (dont 25% de catholiques), 48,5% d'animistes, 2% de musulmans, et 0,6% d'adeptes d'autres religions.

La Constitution de 2010 stipule à l’article 3 la laïcité de l’Etat et en l’article 4 la séparation entre l’Etat et la religion, interdisant toutes interférences mutuelles. L’article 13 garantit la liberté religieuse pour tous les citoyens.

Cette visite du président est un signe de volonté de bons rapports, au moment oùMgr Benjamin Marc Balthason RAMAROSON, C.M. (Lazariste), archevêque d'Antsiranana, reçoit le pallium des mains du pape François.

Ce dernier a spécialement slué les "pèlerins de Madagascar" présents à Rome, à l'occasion de l'angélus de ce dimanche 29 juin, place Saint-Pierre.