Malte : le président George Abela au Vatican

Au coeur des échanges, l'immigration vers l'Europe

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 344 clics

Le pape François a rencontré le président de la République de Malte, M. George Abela, vendredi dernier, 21 mars 2014, au Vatican. Au cœur des échanges, le défi de l'immigration en direction de l'Europe.

George Abela a également rencontré le cardinal Secrétaire d’État Pietro Parolin, accompagné de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les relations avec les États.

Les échanges ont salué « les bonnes relations entre le Saint-Siège et Malte », en rappelant « les visites pastorales effectuées par le bienheureux Jean-Paul II (2001, 1990) et Benoît XVI (2010) » et en soulignant « les profondes empreintes du christianisme dans l'histoire, dans la culture et dans la vie de la population maltaise ».

La contribution de l’Église catholique – qui représente 93% de la population de l'île – dans les domaines de l'éducation et de la santé a été soulignée, précise une note du Saint-Siège.

Au cœur des discussions : « le phénomène de la migration vers l'Europe », qui demande « les efforts de l'Église et du gouvernement ». En raison de sa position géographique au cœur de la Méditerranée, beaucoup de migrants débarquent en effet sur les côtes maltaises. Le pourcentage de demandeurs d'asile y est le plus haut d’Europe : près de 6 pour 1000 habitants.

Pour conclure, « la contribution de Malte au sein de l'Union européenne » et la situation de la région méditerranéenne ont été abordées.

Lors de la visite du Premier ministre Joseph Muscat, en juin dernier, une attention particulière avait déjà été accordée à « l'engagement profond de la part de l'Église et du gouvernement de Malte, pour faire face au phénomène de la migration en Europe » (cf. Zenit du 24 juin 2013).

Par ailleurs, un accord récent entre Malte et le Saint-Siège sur la reconnaissance civile des mariages canoniques a été signé (cf. Zenit du 30 janvier 2014).