Manipulation de l'image du pape : le Saint-Siège monte au créneau

Empêcher la circulation du photomontage

| 1842 clics

ROME, jeudi 17 novembre 2011 (ZENIT.org) – La secrétairerie d’Etat du Saint-Siège annonce son intention d’entreprendre des actions légales, au niveau international, afin d’empêcher la circulation, “y compris à travers les médias“, du photomontage de la campagne de publicité de Benetton.

Le communiqué de la Secrétairerie d'Etat dit ceci: "La secrétairerie d'Etat a chargé ses avocats d'entreprendre, en Italie et à l'étranger, les actions opportunes afin d'empêcher la circulation, y compris dans les media, du photomontage réalisé dans le cadre de la campagne publicitaire Benetton, dans laquelle l'image du Saint-Père apparaît selon des modalités typiquement commerciales, considérées comme portant atteinte non seulement à la dignité du Pape et de l'Eglise catholique, mais aussi à la sensibilité des croyants".


Benetton a retiré l'image du pape de sa campagne publicitaire, au lendemain de la protestation du Saint-Siège qui juge cette utilisation « inacceptable » (cf. Zenit du 16 novembre 2011).

En réponse à « la protestation particulièrement cinglante » du Vatican, commente Radio Vatican, « le groupe Benetton a décidé de retirer immédiatement cette image, affirmant regretter qu’elle ait autant blessé la sensibilité des fidèles ». Le groupe déclare « avoir voulu seulement combattre la culture de la haine sous toutes ses formes ».

« Après l'annonce du retrait de ce photomontage gravement offensant, le Vatican a indiqué qu'il suivrait attentivement l'évolution de la situation », ajoute la même source. Le communiqué publié ce jeudi 17 novembre par la Secrétairerie d’Etat précise donc les démarches légales entreprises contre la marque italienne.

Le Vatican a, rappelons-le, protesté mercredi soir, 16 novembre, contre une utilisation „inacceptable“ de l’image de Benoît XVI dans la campagne publicitaire de cette marque connue pour son goût des provocations à but commercial. Des mouvements catholiques avaient appelé au boycott de la marque.

Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Vatican, a publié une déclaration au sujet, écrivait-il, d‘une „campagne publicitaire qui fait un usage impropre de l’image du Saint-Père“.

„Il faut protester de façon décidée contre l’usage tout à fait inacceptable de l’image du Saint-Père, manipulée et instrumentalisée dans le cadre d’une campagne publicitaire à des fins commerciales“, déplorait le P. Lombardi.

Il dénonçait „un grave manque de respect pour le Pape, une offense aux sentiments des fidèles, une démonstration évidente de comment, dans le milieu de la publicité, on peut violer les règles élémentaires du respect des personnes pour attirer l’attention par le biais de la provocation“.

La Secrétairerie d’Etat, a ajouté le P. Lombardi, « est en train d’évaluer les démarches à faire auprès des autorités compétentes pour garantir une juste protection du respect de la figure du Saint-Père ».

Cette campagne du groupe italien de textile Benetton, officiellement présentée à Paris, comprenait un photomontage montrant Benoît XVI en train d’embrasser un imam.

Anita S. Bourdin