Marie, "Mère de Miséricorde", paroles de Jean-Paul II

Le mystère pascal, accomplissement de la maternité de Marie

| 1123 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 25 avril 2001 (ZENIT.org) - "La maternité de Marie a trouvé son accomplissement dans le mystère pascal, lorsqu´Elle fut intimement associée à la passion, la mort et la résurrection du divin Fils", affirme Jean-Paul II. Voici les paroles prononcées par Jean-Paul II lors de la prière du Regina Caeli, dimanche 22 avril, place Saint-Pierre, dans la traduction publiée par L´Osservatore Romano en langue française du 24 avril 2001, sous le titre: "La bienveillance de Marie".



Parmi les autres titres, L´OR propose dans la même édition:
-Miséricorde divine : Homélie lors de la célébration eucharistique du II Dimanche de Pâques sur la Place Saint-Pierre: "Un don pascal que l´Eglise reçoit du Christ ressuscité et qu´il offre à l´humanité tout entière " (cf. ci-dessous)
-Regina Caeli : "Faire vite, aller annoncer", de Castel Gandolfo, lundi 16 avril 2000
-"Contempler le visage du Ressuscité", Allocution du Saint-Père au cours de l´Audience générale du 18 avril 2001, Mercredi de l´Octave de Pâques
-Moyen-Orient : "Respecter le droit international" , Appel du Pape au cours de l´Audience générale du 18 avril 2001

Paroles de Jean-Paul II (22 avril, Regina Caeli)

1. Alors que nous nous approchons de la conclusion de cette solennelle célébration eucharistique, nous tournons le regard vers la Très Sainte Vierge Marie, que nous invoquons aujourd´hui sous le titre très doux de "Mater misericordiae". Marie est la "Mère de la miséricorde" car elle est la mère de Jésus, celle en qui Dieu a révélé au monde son "coeur" débordant d´amour.

C´est précisément à travers la maternité de la Vierge Marie que la compassion de Dieu pour l´homme a été communiquée au monde. Commencée à Nazareth par l´oeuvre de l´Esprit Saint, la maternité de Marie a trouvé son accomplissement dans le mystère pascal, lorsqu´Elle fut intimement associée à la passion, la mort et la résurrection du divin Fils. Au pied de la croix, la Madone devint la mère des disciples du Christ, mère de l´Eglise et de l´humanité tout entière. "Mater misericordiae".

2. A présent, en récitant l´antienne du "Regina caeli", nous voulons demander à Marie de vivre intimement la joie de la résurrection, et de coopérer avec un profond engagement au dessein universel de la miséricorde divine.

©L´Osservatore Romano - 24 avril 2001