Message de Benoît XVI au patriarche Mar Dinkha IV

Collaboration au service de la paix, de la réconciliation et de l'unité

| 987 clics

ROME, mardi 29 mai 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI souhaite que les Eglises catholique et assyrienne d’Orient poursuivent leur collaboration pastorale au service de la paix, de la réconciliation et de l’unité.

C’est ce que le pape écrit dans un message adressé à Mar Dinkha IV, Catholicos-Patriarche de l'Eglise assyrienne d'Orient, à l’occasion de son cinquantième anniversaire d’ordination épiscopale, le 27 mai 2012.

Message de Benoît XVI :

Le jubilé d’or de la consécration épiscopale de Votre Sainteté, qui culmine dans votre remarquable ministère en tant que Catholicos-Patriarche de l'Eglise assyrienne d'Orient, m’offre l’occasion de vous adresser mes félicitations et mes meilleurs vœux.

Je rends grâce au Seigneur pour les nombreuses bénédictions qu’il a répandues sur l'Eglise assyrienne d'Orient grâce à votre ministère, et je vous remercie pour votre engagement pour la promotion d’un dialogue constructif, d’une coopération féconde et d’une amitié croissante entre nos Eglises. Je me souviens de votre présence lors des funérailles de Jean-Paul II et, auparavant, de votre visite de 1994 à Rome, pour signer la Déclaration conjointe sur la christologie. La commission mixte créée ensuite pour le dialogue théologique entre l’Eglise catholique et l'Eglise assyrienne d'Orient, a porté de nombreux fruits. Je renouvelle l’espérance que j’ai exprimée durant votre visite à Rome en juin 2007, que "les travaux fructueux que la Commission a accomplis pendant toutes ces années puissent se poursuivre, en ne perdant jamais de vue le but ultime de notre voyage commun en vue du rétablissement de la pleine communion ".

Je désire encore renouveler [l'expression de] ma solidarité avec les communautés chrétiennes en Irak et de tout le Moyen Orient, en priant que le témoignage commun de l'Evangile et la collaboration pastorale au service de la paix, de la réconciliation et de l'unité puissent être approfondis concrètement entre les fidèles catholiques et assyriens.

Votre Sainteté, pour cet important anniversaire, je prie que l’amour de Dieu le Père vous entoure, que la sagesse du Fils vous éclaire et que le feu du Saint-Esprit continue de vous inspirer.

Avec mes sentiments respectueux, j’offre à Votre Sainteté une accolade fraternelle en Jésus-Christ notre Sauveur.

© Libreria Editrice Vaticana

Traduction de ZENIT, Anne Kurian