Message de Benoît XVI pour la rencontre interreligieuse de Hieizan

L'amour est un reflet de la divine charité de Dieu

| 754 clics

ROME, lundi 20 août 2012 (ZENIT.org) – « L’amour donné à ceux qui souffrent est un reflet de la divine charité de Dieu ».

C’est ce qu’a déclaré Benoît XVI dans son message au leader du temple bouddhiste du Mont Hiei, au Japon, à l’occasion du XXVe anniversaire de la rencontre interreligieuse de prière à Hieizan, près de Kyoto, le 3 août 2012.

Le pape a également exprimé son espérance que ces rencontres favorisent « une plus grande solidarité et une aide réciproque » entre les religions.

Message de Benoît XVI

Vénérable Kojun HANDA

256e Tendai Zasu,

Prêtre suprême du bouddhisme Tendai.

Je suis heureux de vous saluer, ainsi que les leaders religieux réunis pour le 25e anniversaire de la rencontre religieuse sur le Mont Hiei, dans l’esprit de la rencontre historique d’Assise de 1986 promue par mon prédécesseur, le bienheureux Jean-Paul II.

L’engagement pour la cause de la paix de la part des leaders religieux est de la plus grande importance et je suis heureux d’apprendre que, grâce à vos efforts, le sommet sur le Mont Hiei est devenu un évènement annuel important qui contribue efficacement au dialogue entre les personnes de diverses fois.

Je suis confiant que les travaux de la rencontre et du symposium, qui se penchent sur la réponse des leaders religieux en cas de catastrophes naturelles, favoriseront une plus grande solidarité et une aide réciproque.

Selon la perspective chrétienne, l’amour donné à ceux qui souffrent est un reflet de la divine charité de Dieu qui a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique Jésus-Christ.

En ce sens, ma pensée se tourne vers le tremblement de terre et le tsunami de l’an passé dans le nord-est du japon et les conséquences déchirantes pour toute la nation. Cela a été encourageant d’apprendre le rôle actif des leaders religieux pour apporter espérance et soutien, ainsi que conseil et réconfort, à tous ceux qui souffrent. Cet évènement tragique montre comment les personnes de différentes croyances peuvent coopérer entre elles pour le bien de la personne humaine.

Avec ces sentiments, et comme signe de bonne volonté et d’amitié, j’invoque sur tous ceux qui sont réunis ici l’abondance des bénédictions divines.

BENEDICTUS PP. XVI

© Libreria Editrice Vaticana

Traduction de Zenit, Anne Kurian