Message de Noël des responsables chrétiens de Jérusalem, ensemble

Jésus, le « Prince de la paix » (texte intégral)

Jérusalem, (Zenit.org) | 854 clics

 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jean 1, 4-5)

Nous, les patriarches et Chefs des Eglises de Jérusalem, partageons avec vous la joie de ce temps de Noël. Notre proximité physique avec la ville de Bethléem, où l’Incarnation a eu lieu nous rappelle constamment sa magnifique réalité. Nous louons Dieu pour le Verbe fait chair en la personne de Jésus-Christ formé du sang pur de la Bienheureuse Vierge Marie qui a fait la volonté de Dieu de coopérer à son plan divin. Nous louons Dieu pour les bergers dans les champs des contre-bas de Bethléem – des gens ordinaires sans grade ou statut qui ont été choisis pour être les premiers à entendre la Bonne Nouvelles de la naissance de notre Sauveur. Nous louons Dieu pour les anges avec leur message de gloire à Dieu et de paix aux hommes et aux femmes. Nous louons Dieu pour les sages, rois de l’Orient, par l’intermédiaire duquel la Théophanie de Dieu a été révélée aux nations.

Il est parfois facile d’oublier que le premier Noël a eu lieu dans un contexte de forte instabilité politique. L’Empire romain occupant était une réalité puissante et ici dans le pays de Dieu, il y avait de nombreux groupes aux revendications concurrentes et  aux appartenances différentes. L’histoire de la vengeance d’Hérode contre les enfants de Bethléem nous rappelle que la violence était monnaie courante. Le monde dans lequel Jésus est venu n’était pas tout à fait différent de la situation actuelle ici au Moyen-Orient où nous nous trouvons aujourd’hui. La violence est considérée par certains comme le seul moyen d’imposer l’ordre et d’assurer la sécurité, pour d’autres comme le seul moyen de résister à l’oppression et à l’injustice. Nous croyons fermement que la violence n’est pas la solution et que Jésus, le « Prince de la paix », est venu pour nous montrer non seulement comment se réconcilier avec Dieu, mais aussi comment nous réconcilier les uns avec les autres. La paix doit commencer dans le cœur de l’homme de même que nous nous reconnaissons d’une même humanité avec chaque personne qui a été créée à l’image de Dieu.

Dans les premiers mois de sa vie, l’enfant Jésus a dû être emmené par Marie et Joseph en Egypte en tant que réfugié cherchant un lieu de sécurité. Cela porte à nos esprits les plusieurs centaines de milliers de personnes dans cette région qui se sont sentis obligées de faire des voyages similaires en tant que réfugiés, laissant derrière eux leurs maisons et tout ce qui leur est familier à la recherche d’un avenir plus sûr. Nous vous invitons en cette période de Noël à prier spécialement pour eux, pour tous les organismes de soutien qui les soutiennent et pour les dirigeants de notre monde qui cherchent à créer une situation où la recherche d’un refuge ne ​​sera pas nécessaire.

Au milieu de ces dures réalités, nous nous réjouissons que la lumière du Christ brille encore – même dans les endroits les plus sombres. Comme le Verbe divin s’est fait chair dans l’enfant de Bethléem, nous prions pour que la Parole d’amour, de joie et de paix de Dieu, continue à devenir chair aujourd’hui au moment où nous ouvrons nos cœurs et nos vies à sa divine présence parmi nous.

Du cœur de la foi chrétienne, nous vous souhaitons un joyeux Noël au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

+ Patriarche Théophile III, Patriarcat grec-orthodoxe

+ Patriarche Fouad Twal, Patriarcat latin

+ Patriarche Norhan Manougian, Patriarcat de l’Église apostolique arménienne orthodoxe

+ Fr . Pierbattista Pizzaballa, OFM, Custode de Terre Sainte

+ Mgr Anba Abraham, Patriarcat copte orthodoxe, Jérusalem

+ Archevêque Swerios Malki Mourad, Patriarcat syrien orthodoxe

+ Mgr Daniel Aba, Patriarcat orthodoxe éthiopien

+ Mgr Joseph- Jules Zerey, Patriarcat melkite

+ Archevêque Mosa El -Hage, Exarchat maronite

+ Mgr Souheil Dawani, Eglise épiscopale de Jérusalem et du Moyen-Orient

+ Mgr Munib Younan, Eglise évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre Sainte

+ Mgr Pierre Malki, Exarchat syrien catholique

+ Mgr Joseph Antoine Kelekian, Exarchat arménien catholique

(Noël 2013)