Message du cardinal Barbarin à la veille du conclave

"Merci, au nom de tous les cardinaux, pour la prière"

Rome, (Zenit.org) Cardinal Philippe Barbarin | 1795 clics

Le site de l'archidiocèse de Lyon (http://lyon.catholique.fr) publie aujourd'hui, 11 mars, ce message de son archevêque, le cardinal Philippe Barbarin aux catholiques de son diocèse à la veille de son entrée en conclave.

Frères et sœurs,

Demain mardi, nous entrons en conclave.

Tout d’abord, je tiens à vous dire merci, au nom de tous les cardinaux, pour la prière qui monte de tant de cœurs vers Dieu, pour nous. Elle nous accompagne « dans le secret » depuis le 11 février, jour où le Pape Benoît XVI a annoncé qu’il renonçait à sa charge. Les journées de réflexion et de partage que nous venons de vivre ont été fort enrichissantes ; elles nous ont permis de mieux nous connaître et de mûrir notre choix. Nous allons maintenant entrer dans le grand silence du conclave, et je sais que votre prière se fera plus intense encore.

Que l’Esprit-Saint nous éclaire et que le Seigneur nous montre celui qu’Il a choisi pour accomplir ce ministère, comme le demandaient les frères, réunis comme nous au nombre d’environ cent vingt, au moment où Matthias allait rejoindre le collège des Apôtres (cf. Act. 1, 24-26).

Une belle espérance habite nos cœurs, celle que l’on voit dans la lecture du livre d’Ezekiel pour ce mardi : Il « me fit revenir à l’entrée du Temple, et voici : sous le seuil du Temple, de l’eau jaillissait en direction de l’Orient… ». Cette eau deviendra un torrent qui sera source d’une étonnante fécondité : pour le successeur de Pierre, dont Jésus fait aussi « un pécheur d’hommes » (cf. Lc 5, 10), nous avons confiance que « le poisson sera très abondant ».

12 mars, c’est l’anniversaire de la mort du cardinal Billé. A sa manière, il est présent à cet événement. Je ne peux m’empêcher de penser que, et lui et le cardinal Balland, s’ils étaient encore de ce monde, feraient partie du collège des électeurs.

12 mars, c’est la fête de saint Louis Orione, un évangélisateur extraordinaire, canonisé par Jean-Paul II en 2004, un vrai fils de Don Bosco, toujours proche des pauvres, apôtre des jeunes.

12 mars, c’est aussi un jour ordinaire pour ceux qui travaillent, pour les enfants et les jeunes qui ont repris le chemin des établissements scolaires après une pause bienfaisante.

12 mars, cette année dans le diocèse de Lyon, c’est le jour du conseil presbytéral. Plusieurs fois par an, un groupe de prêtres se réunit pour réfléchir à la vie de notre diocèse et pour conseiller l’évêque dans sa mission de pasteur. Même si je ne peux pas être y présent, ma prière accompagne mes frères et les rejoint. Je profite de cette occasion pour remercier tous les prêtres et j’aurai la joie de les revoir à Tarare, le Mercredi Saint, avant la Messe Chrismale.

La Semaine sainte et la fête de Pâques approchent. Que le Seigneur nous y prépare et nous donne de les vivre avec ferveur !

Qu’il nous garde ensemble « serviteurs de la joie », en accueillant déjà dans la foi le nouveau successeur de Pierre. Ce bon pasteur que le Seigneur va nous donner sera le « Serviteur des serviteurs de Dieu », selon la belle expression de Saint Grégoire le Grand,

Philippe cardinal Barbarin


Archevêque de Lyon 


11 mars 2013