Messe du pape pour la fête de ND de Guadalupe

Le 12 décembre 2014 en la basilique Saint-Pierre

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 682 clics

Pour la fête de Notre-Dame de Guadalupe, Patronne de l'Amérique latine, 12 décembre 2014, le pape François célébrera une messe solennelle en la basilique Saint-Pierre.

Le prof. Uruguayen Guzmán Carriquiry Lecour, secrétaire de la Commission pontificale pour l’Amérique latine, évoque les futurs projets du dicastère dans les colonnes de L'Osservatore Romano du 27 août 2014.

Parmi eux, « un grand rendez-vous en préparation pour le 12 décembre prochain, fête de Notre Dame de Guadalupe : une messe présidée par le pape François en la basilique Saint-Pierre ».

La Commission pontificale pour l’Amérique latine travaille aussi avec le Conseil pontifical Cor Unum à la promotion d'une « journée de communion et de solidarité avec Haïti, cinq ans après le séisme ».

Parmi les prochaines publications : « un document sur l’évangélisation et la pastorale des jeunes en Amerique latine », où ils représentent plus de 25% de la population. Le texte sera prochainement envoyé à tous les évêques.

Pour Guzmán Carriquiry Lecour, l’Église locale a le devoir d’accompagner ces jeunes « de près », en prenant en compte « l'énorme défi » des 20% de jeunes latino-américains qui ne sont pas intégrés dans le système scolaire : « en situation de grande vulnérabilité, ils sont les proies faciles du trafic de drogue et de la violence urbaine ».

Le dicastère vient par ailleurs de publier les actes de la rencontre de 80 évêques du continent à Notre-Dame de Guadalupe en novembre 2013.

Il annonce enfin un congrès co-organisé avec le Conseil épiscopal latino-américain (Celam), durant lequel des évêques se pencheront sur la mise en pratique de l’exhortation apostolique Evangelii gaudium, du 13 au 15 mars 2015 à Bogotá.

Guzmán Carriquiry Lecour note chez les populations du continent « beaucoup d'enthousiasme envers le pontificat du pape François ». Mais, fait-il observer, cela ne suffit pas : elles sont aussi appelées à « écouter ce que dit l'Esprit-Saint à l’Église universelle et aux Eglises locales, par l'intermédiaire du ministère du pape ».

« Le pontificat de François propose avec force la conversion personnelle mais aussi la conversion pastorale, avant tout des pasteurs, et la conversion missionnaire : sortir vers toutes les périphéries et aller à la rencontre des gens, spécialement des plus pauvres », souligne-t-il.