Messe pour la saint Jean XXIII à Saint-Pierre

Il rejoignait aussi les non-chrétiens, rappelle le card. Comastri

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 281 clics

Le cardinal Angelo Comastri, archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, a célébré une messe en souvenir de saint Jean XXIII, devant une centaine de personnes provenant de la terre bergamasque, terre d'origine du saint pape, mardi dernier, 3 juin 2014, 51e anniversaire de sa "naissance au Ciel", en la basilique vaticane.

Saint Jean XXIII est en effet inscrit au 3 juin dans le martyrologe romain. Une cinquantaine de prêtres étaient présents, ainsi que trois archevêques, ayant suivi les traces de Jean XXIII comme représentants pontificaux en Bulgarie et en Turquie, et d’autres de rite maronite et byzantin.

« Bonté, humilité et paix, sont la synthèse du message que Jean XXIII a laissé en héritage à l’Église et à l’humanité », a souligné le cardinal Comastri, dans son homélie dont L'Osservatore Romano rapporte des extraits.

Sa mort fit d'autant plus ressentir « l’extraordinaire unité » qu'il suscitait en « ouvrant des portes », autant chez les proches que chez les personnes plus éloignées de l'Eglise : « Jamais avant ce jour les non catholiques n'avaient prié pour le pape. Des jeunes totalement indifférents au milieu ecclésial, ce soir-là, ont reconnu la perte d’un père authentique ».

Le diocèse de Bergame a également célébré la première fête liturgique de saint Jean XXIII, autour du cardinal Angelo Scola, archevêque de Milan (cf. Zenit du 2 juin 2014).

Avec une traduction d'Océane Le Gall