Mgr Tomasi déplore une culture occidentale qui ridiculise la religion

| 3033 clics

ROME, Jeudi 25 mars 2010 (ZENIT.org) - Aujourd'hui en Occident, nombreux sont ceux qui voient la religion comme quelque chose de dépassé et qui la ridiculisent. Une attitude qui pousse à la « discrimination », a regretté Mgr Silvano Tomasi, représentant permanent du Saint-Siège auprès des Nations unies et des institutions internationales à Genève, dans une interview accordée le 24 mars à Radio Vatican.

En Occident, « la religion est vue comme quelque chose de dépassé, qui empêche le développement et le progrès scientifique ». « Il y a encore beaucoup de fonctionnaires - parfois dans l'Union européenne - et de groupes et courants de pensée qui voient dans la religion un obstacle à la modernité », a-t-il ajouté.

« Cette attitude incite ensuite à discriminer la majorité de la population croyante », a-t-il dénoncé. « Il me semble que la culture publique occidentale qui ridiculise la religion ne se rend pas service mais se crée des problèmes pour son avenir ».

Dans cette interview, le prélat a souhaité réaffirmer « le droit de la personne à la liberté religieuse » tout en déplorant que les chrétiens soient aujourd'hui « les plus discriminés ».

Evoquant la défense de la liberté religieuse, il a rappelé que « la communauté internationale doit en assumer la responsabilité en traitant ces questions de manière systématique ».

Il a aussi rappelé l'importance des médias et de l'éducation, en évitant par exemple les manuels ou textes scolaires « qui soutiennent des positions fondamentalistes ou incitent à la haine des autres religions ».