« Migrants, un avenir à construire ensemble »

Thème de la 85ème Semaine sociale de France du 26 au 28 novembre

| 1317 clics

ROME, Vendredi 19 novembre 2010 (ZENIT.org) - La 85ème Semaine sociale de France, qui aura lieu au Parc Floral de Paris, du 26 au 28 novembre prochains, se penchera cette année sur les questions d'actualité liées à l'immigration.

« Migrants, un avenir à construire ensemble » est le thème de la Semaine qui réunira, comme chaque année, des milliers de personnes autour d'experts, hommes politiques, sociologues, théologiens et personnalités du monde associatif et économique.

Conférences, ateliers, tables rondes et débats s'attacheront à développer les thèmes suivants : « Perceptions, constats et enjeux » ; « L'intégration : Entre réalités et modèles » ; « Des politiques migratoires au développement ».

Cette année encore, les Semaines sociales ont le plaisir de recevoir des chrétiens de toute l'Europe. Et afin de mieux comprendre la réalité de l'immigration, la session donnera la parole aux migrants, favorisera la rencontre et permettra de découvrir leurs expressions culturelles.

« Le phénomène migratoire est devenu mondial : il est inhérent à la mondialisation », écrit dans son mot de présentation, le président des Semaines sociales de France, Jérôme Vignon, expliquant que c'est peut-être « l'une des raisons pour laquelle il suscite en Europe et en France tant d'inquiétude ».

Une inquiétude liée à de nombreux facteurs et où l'objectivité, relève-t-il en substance, « peine à trouver son chemin », et où « le ressenti » est souvent en contradiction avec les données statistiques d'organismes internationaux, suscitant des « réactions de peurs » excessivement relayées par des représentants politiques.

« La parole des Eglises, qui ont souvent pris la défense de la dignité humaine sur ce sujet, sera entendue », poursuit-il, ainsi que celle de chrétiens engagés au jour le jour pour accueillir ces immigrés et « construire un avenir commun ».

« Pour appréhender de façon plus sereine cette question des migrations et réaliser un peu plus la richesse que constitue pour une société la diversité des profils et des cultures, explique le président des Semaines sociales, l'Eglise donnera aussi largement la parole aux personnes issues de l'immigration, afin de mieux comprendre leurs parcours et leurs situations.

Programme des journées

La première journée de cette Semaine aura pour objectif de « prendre connaissancedu phénomène de l'immigration, depuis son ressenti jusqu'à sa mesure objective ».

Parmi les questions soulevées : Pourquoi l'immigration, dans les pays européens et notamment en France, a acquis une telle importance, depuis 30 ans, dans l'opinion et dans le domaine politique ? Quels sont les chiffres réels des flux migratoires dans le monde ? Les personnes venant de pays de culture musulmane ont-elles vraiment plus que d'autres des difficultés à s'intégrer ?

La deuxième journée sera consacrée aux politiques migratoires et s'ouvrira à la dimension internationale des migrations, en particulier le rapport Nord-Sud.

Enfin, troisième journée : Retour sur les politiques migratoires en France et en Europe et réflexion sur une éventuelle « gouvernance mondiale » des migrations qui, avec l'appui de partenariats, entre l'Europe et l'Afrique par exemple, pourraient transformer les « migrations subies » en « mobilités choisies ».

Cette dernière journée commencera par une célébration pour les 70 ans de la CIMADE, le service œcuménique d'entraide dédié à l'accompagnement des étrangers migrants.

Un lieu de prière sera ouvert pour ceux qui le désirent tout au long de la session. Les frères de Taizé animeront des temps de prière à des horaires fixes.

Enfin, un spectacle et un repas autour des cuisines du monde sont également prévus durant ces trois jours.

Pour plus de renseignements  : http://www.ssf-fr.org

Isabelle Cousturié